Bernard Joannin : « Il faut surtout retrouver nos fondamentaux, notre ADN »

De retour de vacances, le président de l’Amiens SC revient sur le mercato d’hiver et le transfert avorté de Larry Kayode, et pense que son équipe va réagir. Dès samedi à Bordeaux.

Bernard Joannin, comment expliquez-vous le transfert raté de l’attaquant de Gérone Larry Kayode lors de la dernière journée du mercato d’hiver ?

Nous sommes en apprentissage du haut niveau. Je veux d’abord rappeler qu’il y a deux ans, en National, on nous voyait en milieu de tableau, puis la saison dernière, en Ligue 2, on jouait juste le maintien. Mais finalement, dans les deux cas, on est montés. Et cette saison, on est voués à la dernière place par les médias nationaux. En tant que président, je n’ai pas été formé pour ça. Je le répète, j’apprends et je me nourris du professionnalisme des autres présidents ou coaches, etc. C’est le premier mercato qu’on fait au plus haut niveau. On entre dans une autre cour et on discutait, non pas avec Avranches, club pour lequel j’ai beaucoup de respect, mais avec Manchester City.

Et les négociations ont été plus difficiles à mener ?

C’est très compliqué, sauf si vous sortez le carnet de chèques et que vous payez sans discuter. Cela a été encore une découverte. On a vraiment beaucoup appris, même si je suis sorti déçu de ce mercato. Quand il y a une sortie de route dans la vie, c’est dû à une conjonction d’éléments. L’histoire de Kayode, c’est une accumulation de petits détails qu’il fallait régler entre Manchester City, Gérone et Amiens. À 23 heures, nous avions enfin trouvé l’accord financier avec Manchester, mais les papiers n’ont pas été remplis de la même manière par Gérone. Tout a été enregistré à 23 h 59, mais la FIFA a tout reçu à 00 h 01.

Mais pourquoi boucler ce contrat à la dernière minute de la dernière journée, alors que vous aviez un mois pour ça ?

Mea culpa. J’assume en tant que président, mais j’ai appris une fois de plus.

Depuis votre retour, avez-vous vu vos joueurs ?

J’ai parlé aux joueurs. Il ne faut pas oublier les 25 points pris par cette équipe avec un nouveau joueur durant le mercato : Mendoza. On en avait ciblé deux et sur Kayode, il y a eu un raté et je le reconnais.

Si ces joueurs ont pris 25 points, dites-moi pourquoi ils n’auraient pas la capacité d’aller chercher 15 points

en 14 matches ?

Comprenez-vous la déception de votre coach, qui attendait un attaquant et un excentré droit ?

Le coach n’est pas dans la déception. Il a tourné la page. Pour lui, c’est du passé. C’est regrettable mais comme moi, ce n’est pas quelqu’un qui s’appesantit sur le passé. On va tirer des enseignements et on est maintenant dans l’action. Si ces joueurs ont pris 25 points, dites-moi pourquoi ils n’auraient pas la capacité d’aller chercher 15 points en 14 matches ? Cela dit, dans le passé, en National ou en Ligue 2, on a vécu les mêmes difficultés à la même période.

Oui, mais vous n’êtes plus en National, ni en Ligue 2. Vous êtes en Ligue 1…

Justement, il est normal, d’autant plus en Ligue 1, qu’on ait ce coup de blues avec une équipe qui a réalisé une première partie de saison au-delà de nos espérances. Elle a peut-être été au-delà de ses possibilités et le stage intense de remise en condition physique effectué en Espagne va peut-être produire ses effets au mois de mars.

C’est le discours que vous avez tenu aux joueurs ?

Bien sûr. J’ai dit que je croyais en eux. Qu’il faut surtout retrouver nos fondamentaux, notre ADN. Ce qui nous a permis d’avoir 25 points et si on les retrouve, les 15 points, on va les prendre. Maintenant, je ne cherche pas d’excuses. Il y a eu deux non-matches de suite, mais je suis persuadé que l’équipe fera un match intéressant à Bordeaux. Je dis intéressant et je ne suis pas en train de dire qu’elle va gagner. Toutes les équipes ont des moments de fatigue. Elles font des séries positives et négatives. Elles fonctionnent par cycles. C’est notre cas.

Propos recueillis par

 Rachid Touazi

Réagissez avec Facebook comments ou en cliquant sur un emoji (ci-dessous)
0
J'aimeJ'aime
0
J'adoreJ'adore
0
HahaHaha
0
WouahWouah
0
TristeTriste
0
GrrrGrrr
Merci d'avoir voté !
  • Journaliste sportif pour le Courrier picard. De l’Amiens SC, du foot, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout... « Le vestiaire » vous ouvre ses portes et ce blog est destiné à toutes celles et tous ceux qui aiment le foot, le sport mais pas que… Après avoir connu  des descentes, des montées et 17 entraîneurs avec l’ASC, il était temps de raconter quelques souvenirs et de vous faire partager  ma première saison en Ligue 1. Autrement, différemment en portant aussi un regard sur les autres sports.

  • Voir les commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez également peut-être

Du meilleur au pire!

Très bon face à Guingamp, l’Amiens SC n’a pas existé à Angers (1-0) et ...

Régis Gurtner : ‘‘On va embêter du monde’’

Exceptionnel à Nantes, le gardien de but amiénois souligne l’état d’esprit affiché par l’équipe. ...

Des choses à revoir…

En attendant l’arrivée de Larry Kayode, attaquant de Gérone prêté par Manchester City, Christophe ...

Bienvenue Konaté et bon courage

Deuxième match et deuxième défaite au stade de la Licorne face à Angers (0-2) ...

Adenon : ‘‘Notre plus mauvais match’’

Averti à la 90e minute, et peut-être suspendu pour le déplacement à Bordeaux, Khaled ...