Sur le fil de l’histoire pour les enfants

La guerre des tranchées, l’enfer des poilus ; coll. Le fil de l’Histoire racontée par Ariane & Nino. Fabrice Erre (scénario), Sylvain Savoia (dessin). Editions Dupuis, 48 pages, 5,90 euros.

Expliquer l’Histoire de façon claire, simple, pour les enfants et sans les ennuyer, n’est pas évident. C’est cependant le pari tenté par les Editions Dupuis avec leur nouvelle collection «Le fil de l’Histoire racontée par Ariane & Nino», qui annonce onze albums à paraître cette année 2018. Sur des thèmes les plus variés: La pyramide de Khéops, Les Gaulois (Sacrés ancêtres), Albert Einstein ou les Poilus pour les quatre premiers parus; mais aussi Les gladiateurs, les Croisades, Louis XIV et l’Or noir (attendus fin juin), avant La grande muraille de Chine et Lucie Aubrac en septembre et La découverte des dinosaures début novembre.

Au vu de celui consacré à la Première Guerre mondiale, l’essai est plutôt réussi. Le premier principe de base de la série est de faire avancer le récit à travers une narration dialoguée entre les deux jeunes héros. Nino, jeune blondinet jouant le rôle du candide, tandis qu’Ariane, plus âgée et intello (elle a des lunettes) déroule son fil (forcément…) d’explications.

L’autre règle est de partir d’une situation contemporaine, permettant aux enfants de se sentir concernés et les amener au sujet historique du livre. Ariane et Nino se baladent ainsi au fil des pages et commentent les éléments historiques qui se déploient derrière eux. De façon parfois iconoclaste, mais en évoquant toujours des faits véridiques.

En l’occurence ici, tout part d’une joyeuse bataille de boules de neige. Tandis que Nino se félicite d’être bien planqué dans un trou derrière son parapet de neige, Ariane lui rappelle qu’ils sont aussi » un peu pris au piège comme dans la guerre des tranchées »… appelant le questionnement attendu de Nino sur ce peut bien être cette guerre des tranchées. Et c’est parti pour une trentaine de planches, dans un petit format carré, qui brosse de façon pédagogique et vive les cinq années de guerre!

Une forme d’exploit, réalisé ici par deux bons pros, en charge pour l’instant de l’ensemble des ouvrages’: Fabrice Erre, fort de son doctorat d’histoire et de son habitude à éveiller l’attention des enfants via son poste de prof de lycée (évoqué de façon hilarante dans son blog et ses albums d’Une année au lycée) s’est donc chargé des textes. Sylvain Savoia, dessinateur notamment de la série Marzi amène son trait un peu rond et coloré, adoucissant la violence des combats – sans en masquer la dureté. Ainsi, c’est bien la guerre dans toutes ses dimensions qui est évoquée, des assauts meurtriers aux gaz, des « gueules cassées » à l’enrôlement des troupes coloniales et à la dimension internationale du conflit.

Les collections de bandes dessinées dédiées à la vulgarisation historique ou scientifique se multiplient donc ces derniers temps, entre la réussie Petite Bédéthèque des Savoirs du Lombard ou la prometteuse Histoire dessinée de la France co-éditée par la Revue dessinée et les éditions La Découverte. Avec Ariane & Nino, les éditions Dupuis occupent un autre positionnement, plus directement destiné aux plus jeunes.

Un petit ouvrage à destination des enfants qui, comme toute les bonnes collections du genre, pourra être lu avec profit par les adultes aussi. Ne serait-ce que pour être au niveau de sa progéniture.

Réagissez avec Facebook comments ou en cliquant sur un emoji (ci-dessous)
0
J'aimeJ'aime
0
J'adoreJ'adore
0
HahaHaha
0
WouahWouah
0
TristeTriste
0
GrrrGrrr
Merci d'avoir voté !

Tags:

  • Au-delà des betteraves et des patates, la Picardie produit aussi des bandes dessinées. Rien d’étonnant, puisque résident ou sont nés ici un nombre grandissant d’auteurs. C’est l’objet de ce blog d’en parler. Tout comme des autres albums intéressants du moment, d’où qu’ils viennent. Et aussi de l’actualité qui nous touche et se rattache au 9e art. Bref, un blog qui ne se veut absolument pas officiel, ni exhaustif… mais éclectique et aussi varié que les goûts de chacun des contributeurs. // Cet espace est animé par des amoureux de cet art qu’on qualifie de neuvième – en professionnels (journalistes au Courrier picard), mais surtout en amateurs (fans du genre). Il est fait de chroniques très ouvertes. Tous les genres y sont critiqués. Avec une tendance à privilégier les albums qu’on aime, puisque la critique, quelle qu’elle soit, est forcément une mise en valeur publique. Notre principe de chronique est simple : un résumé de l’histoire pour la situer ; un regard sur l’ouvrage en général, le style, le scénario, le dessin… Cet espace est ouvert à tous, soyez-y les bienvenus ! /// Deux précisions : 1> Tous les dessins des images d’en-tête (ci-dessus) sont des extraits d’affiches (signés Jiro Taniguchi, Guarnido ou Druillet) réalisée dans le cadre des Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens ; extraits reproduits avec l’aimable autorisation de l’association On a marché sur la bulle. 2> La plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande, elles seront retirées.

  • Voir les commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez également peut-être

Un triple Burger qui laisse sur sa faim

LORD OF BURGER, t.3 : Cook and Fight, d’Arleston, Alwett, Daniela Vetro, Alessandro Barbucci, ...

Un grand Livre

Le livre, Nicolas Arispe. Editions Le Tripode, 80 pages, 16 euros. Sortie le 11 ...

Letter 44, le temps des premières réponses

Letter 44, tome 4: le temps des sauveurs, Charles Soule (scénario), Alberto Jiménez Alburquerque ...

Engeance tout Risque

Michel risque, intégrale, tome 1, Réal Godbout (dessin), Pierre Fournier (scénario). Editions de la ...

Goossens toujours très combattif

Combats, Daniel Goossens. Editions Fluide glacial, 48 pages, 14 euros. Après s’être penché sur ...