Chaud effroi à la scandinave

Gudesonn, t.1: la nuit de Walpurgis, Eric Adam, Pierre Boisserie et Didier Convard (scénario), Mr Fab (dessin). Editions Delcourt, 56 pages, 14,95 euros.

En Suède, de nos jours. Tandis que la population fête la nuit de Walpurgis, ce rituel païen célébrant le passage de l’hiver au printemps, un drame atroce se prépare à Vörstorp, au nord de Stockholm. Un commando très professionnel massacre tous les enfants de la crèche du village. L’équipe de l’inspecteur Martin Gudesson, lui même ayant bien fête Walpurgis, qui lui rappelle un trauma familial, est appelé sur place. Après avoir découvert un enfant miraculé du massacre, le neveu de la policière locale, Jonna, Gudesson va se rendre compte qu’il a mis le doigt sur une affaire qui dépasse de loin le simple fait divers et cache une affaire d’Etat, voire même une histoire pouvant bouleverser tout l’équilibre de la planète…

Au-delà du thriller efficace et joliment dessiné par Mr Fab, dans un style réaliste puissant et énergique, une lecture rapide de ce premier tome de Gudesson a de quoi déstabiliser. Avec l’impression de basculer dans la quatrième dimension, ou un univers parallèle, quoique très proche du nôtre par sa technologie et sa manière de vivre. Et c’est bien de cela qu’il s’agit. Au sens littéral du terme.

Eric Adam et Didier Convard imaginent en effet une Terre où le monothéisme n’aurait pas vu le jour (ou pas encore). Ici, les Vikings dominent le monde avec leur Guilde nordique et la fédération scandinave. Et les Incas, les Egyptiens, les Khmers ou la horde d’or mongole gèrent leurs territoires en ayant conservé leurs rites ancestraux (ainsi que le montre le planisphère dans la page de garde).

Cette dimension théologique est habilement intégrée au récit d’action, tout comme les aspects géopolitiques et leurs tensions autant sociales que religieuses. Ces données forment un arrière-fond encore un peu mystérieux (comme le sont les techniques utilisés par la Guilde pour prévoir l’avenir, dans un mélange de drogues et de technologies de pointe) et donnent un cadre structuré à l’action. Et, même si l’on sent où le récit va nous emmener, ce premier épisode est prenant et réussi dans sa manière de poser les bases d’un monde alternatif qui pourrait être le nôtre. Un thriller uchronique indéniablement original.

Réagissez avec Facebook comments ou en cliquant sur un emoji (ci-dessous)
0
J'aimeJ'aime
0
J'adoreJ'adore
0
HahaHaha
0
WouahWouah
0
TristeTriste
0
GrrrGrrr
Merci d'avoir voté !

Tags:

  • Au-delà des betteraves et des patates, la Picardie produit aussi des bandes dessinées. Rien d’étonnant, puisque résident ou sont nés ici un nombre grandissant d’auteurs. C’est l’objet de ce blog d’en parler. Tout comme des autres albums intéressants du moment, d’où qu’ils viennent. Et aussi de l’actualité qui nous touche et se rattache au 9e art. Bref, un blog qui ne se veut absolument pas officiel, ni exhaustif… mais éclectique et aussi varié que les goûts de chacun des contributeurs. // Cet espace est animé par des amoureux de cet art qu’on qualifie de neuvième – en professionnels (journalistes au Courrier picard), mais surtout en amateurs (fans du genre). Il est fait de chroniques très ouvertes. Tous les genres y sont critiqués. Avec une tendance à privilégier les albums qu’on aime, puisque la critique, quelle qu’elle soit, est forcément une mise en valeur publique. Notre principe de chronique est simple : un résumé de l’histoire pour la situer ; un regard sur l’ouvrage en général, le style, le scénario, le dessin… Cet espace est ouvert à tous, soyez-y les bienvenus ! /// Deux précisions : 1> Tous les dessins des images d’en-tête (ci-dessus) sont des extraits d’affiches (signés Jiro Taniguchi, Guarnido ou Druillet) réalisée dans le cadre des Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens ; extraits reproduits avec l’aimable autorisation de l’association On a marché sur la bulle. 2> La plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande, elles seront retirées.

  • Voir les commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez également peut-être

Un monde pas si sauvage

Petit traité d’écologie sauvage, Alessandro Pignocchi. Editions Steinkis, 128 pages, 14 euros. Et si ...

Ambiance magnétique sur New York avec Tesla

Les trois fantômes de Tesla, tome 1 : le mystère Chtokavien, Richard Marazano (scénario), ...

Côte ouest

Patxi Babel, tome 2: Maïtasun, Pierre Boisserie (scénario), Georges Abolin (dessin). Editions Dargaud, 48 ...

La fin du mond… Houba ! Pan !

Marsupilami, tome 26 : Santa Calamidad, Stéphane Colman & Batem. Marsu productions, 48 pages, ...

Le pari sportif de Denis Robert

Dunk,tome 1: naissance d’un héros, Denis Robert, Franck Biancarelli, éditions Dargaud, 48 pages, 13,99 ...

Qui a bu boira !

My lady vampire, tome  2 : Poupée de crinoline, Audrey Alwett et Silvestro Nocolaci. Editions ...