Les oubliés de Prémontré, Stéphane Piatszeck (scénario), Jean-Denis Pendanx (dessin). Editions Futuropolis, 104 pages, 21 euros.

« Depuis l’an 1121, l’asile de Prémontré accueille des malades sans relâche, malgré la folie des hommes et les caprices de l’Histoire ». En cet été 1914, l’institution toute proche de Soissons, va être durement confrontée à l’une comme aux autres. L’armée allemande, poursuivant son offensive en direction de Paris, s’enfonce dans l’Aisne. Dans la débâcle et la folie de la guerre, les « fous » sont sont les moins considérés. Tandis que les médecins s’enfuient, quelques gardiens et religieuses, dont l’économe, André Letombe, décident de rester, pour tenter de s’occuper des quelque 1300 malades internés là. C’est dans cette ambiance chaotique que débarque Clément (qui se révélera bientôt être Clémence), une jeune femme se camouflant en gardien pour tenter de retrouver sa petite soeur, apparemment pensionnaire à Prémontré.
Bientôt la petite équipe va se retrouver directement confrontée à l’occupant, incarné par le régiment du colonel Von Stauffenberg, parfait exemple de vieille ganache prussienne, puis par un jeune commandant, Huebner, lui-même spécialisé en maladies mentales. Mais oubliés des autorités, les pensionnaires de Prémontré doivent surtout survivre, victime du froid, de la faim. Et lorsque l’économe aura l’idée d’envoyer les malades valides travailler aux champs, d’autres drames surgiront.

Si les bandes dessinées sur la guerre de 14-18 n’ont pas manqué ces derniers temps, l’évocation de la vie de l’autre côté du front, sous occupation allemande, est rare – à l’exception de la Guerre des Lulus. Ce récit de la résistance du personnel d’un asile d’aliénés est encore plus singulier. Et d’autant plus fort qu’il est basé sur une histoire véridique. Déjà associés dans Tsunami (ed. Futuropolis), Stéphane Piatszeck et Jean-Denis Pendanx restituent de belle et émouvante manière cette tranche de guerre.
Le personnage d’André Letombe, avec son humanisme tranquille, est particulièrement marquant. L’apport de la quête de Clémence n’est pas essentiel au récit, mais il l’enrichit d’une dimension plus romanesque et romantique. Avec son trait délicat et sa mise en couleurs en lavis, Jean-Denis Pendanx apporte une touche de beauté mélancolique à cette histoire. Une histoire qui n’a sans doute guère laissé de traces, même localement, et qui est rappelée ici avec une force indéniable. Une histoire de fous dans la folie de la guerre que l’on n’oubliera pas.

Réagissez avec Facebook comments ou en cliquant sur un emoji (ci-dessous)
Ce site utilise des cookies. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation et d'optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d'audience.
0
J'aimeJ'aime
0
J'adoreJ'adore
0
HahaHaha
0
WouahWouah
0
Super !Super !
0
TristeTriste
0
GrrrGrrr
Merci !

Tags:

  • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

  • Voir les commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez également peut-être

La nuit fièvreuse de Mayuko

Les monstres de Mayuko, de Marie Caillou, éditions Dargaud, 64 pages, 19,95 euros. Parution ...

Au coeur de la Croisière jaune

Le marin, l’actrice et la croisière jaune, tome 3: mauvaises rencontres, Régis Hautière, Arnaud ...

L’ambulance 13 sur le front d’Orient

L’ambulance 13, tome 7: les oubliés d’orient, Patrice Ordas (scénario), Alain Mounier (dessin). Editions ...

L’homme qui tua John Lennon, portrait d’un tueur trop ordinaire

J’ai tué… John Lennon, Rodolphe (scénario), Gaël Séjourné (dessin). Editions Vents d’Ouest, 56 p, ...

Land and Fridman : la guerre d’Espagne de Giardino en intégrale

No Pasarán – La Guerre d’Espagne (l’intégrale), de Vittorio Giardino, éditions Glénat, 168 pages, 30 ...

Anuki, un indien en balade en Picardie

ANUKI, t.1 : la guerre des poules, Frédéric Maupomé, Stéphane Sénégas, Editions de la ...