Toujours aussi bath, ce Batman de Marini

Batman: The Dark Prince charming, tome 2, Enrico Marini. Editions Dargaud, 72 pages, 14,99 euros.

Deuxième volet de ce premier diptyque « franco-belge » consacré à Batman. Et le Joker en couv’, en réponse à Batman, dont la silhouette ornait le tome 1. Ce même balancement se retrouve à l’intérieur, dans ce duel entre le justicier noir et le super-méchant aux couleurs baroques. Batman déploie tous ses efforts pour tenter de retrouver la fille de Maria Shelley, qui pourrait bien être aussi la sienne – fruit d’une nuit oubliée avec une serveuse de bar. Une enfant que le joker retient prisonnière dans son repaire secret, afin d’attirer le justicier masqué et récupérer le « chat bleu », magnifique diamant qu’il entend offrir à sa fiancée, la déjantée Harley. Mais Catwoman entend bien, elle aussi, récupérer le bijou. Et la jeune kidnappée ne manque pas non plus de ressources. Un cocktail détonnant qui explosera lors d’un règlement de comptes particulièrement violent.

Simple, mais archétypale, l’intrigue est destinée ici à servir avant tout la mise en avant des personnages. De fait, Batman, mais aussi tout particulièrement ici le Joker ou Catwoman sont bien mis en valeur, sous toutes leurs facettes. Le dessin fin et puissant d’Enrico Marini y étant pour beaucoup. Reprenant un peu le principe du tome 1, le découpage plonge d’entrée dans l’action, avant de s’attacher de nouveau aux protagonistes, puis de monter crescendo jusqu’au climax final, explosion graphique non dénuée d’ironie. Tout comme l’épilogue qui rebat les cartes. Une belle histoire, donc, qui devrait ravir les fans du genre mais aussi ceux qui n’ont guère d’atomes crochus avec les récits de super-héros US formatés.

Réagissez avec Facebook comments ou en cliquant sur un emoji (ci-dessous)
Ce site utilise des cookies. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation et d'optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d'audience.
0
J'aimeJ'aime
0
J'adoreJ'adore
0
HahaHaha
0
WouahWouah
0
Super !Super !
0
TristeTriste
0
GrrrGrrr
Merci !

Tags:

  • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

  • Voir les commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez également peut-être

Envoûtante saga Africa

Au pied de la falaise, ByMöko. Editions Soleil / Coll. Noctambule, 162 pages, 17,95 ...

Hertz, l’homme clé

Le Triangle secret – Hertz, tome 3 : Le frère qui n’existait pas. Didier ...

Un album au stylo gothique

La mort de la bête, Virgile. Editions YIL, 56 pages, 17 euros. Londres 1880. ...

Aliénor appuie sur le champignon

Aliénor Mandragore, t.2 : Trompe-la-mort, Séverine Gauthier (scénario), Thomas Labourot (dessin). Editions Rue de ...

Un appel (étudiant) à censurer Charb à la Sorbonne

C’est un bandeau en haut de couv’ qui alerte et interpelle: « Qui veut encore ...