Philippe Lacoche

    Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    La mare aux souvenirs

    À Bovelles, les habitants l’aiment bien, leur jolie mare. Elle les inspire. Ils se ...

    La mare aux chevaux

          Le marquis est allé pêcher dans la mare de Bouillancourt-en-Séry. Il ...

    Les carpes et les aviateurs

          Le marquis de Dessous chics est allé pêcher dans la mare ...

    Chansons et rock me rendent heureux!

    Je l’avoue humblement : je suis très heureux d’avoir repris du service comme parolier. ...

    La mare dit. Deux mares, une station essence

    Le marquis des Dessous chics nous révèle ce que contiennent les mares des villes ...

    Blanche Gardin ou un clin d’œil du destin

         La qualité cardinale d’une chronique, c’est d’être juste et sincère. Suis-je juste? ...

    Le plus parisien des Berrichons

        Thomas Morales raconte comment, à cause du confinement, il est allé s’abriter ...

    L’humilité sociale d’Eugène Dabit

         Né à Mers-les-Bains, mort en URSS en 1936, Eugène Dabit est l’exquis ...