Les Rendez-vous de la BD d’Amiens en marche vers un nouvel horizon

    Les 23e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, début juin, seront la première édition à se dérouler dans la halle Freyssinet (ex-SNCF) réhabilitée. Occasion d’une nouvelle étape et d’un parrain prestigieux: Zep. Premiers aperçus des réjouissances à venir.

    Ce sont deux grands noms de la bande dessinée qui vont accompagner cette nouvelle étape des Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens: Marc-Antoine Mathieu (dont l’atelier Lucie Lom a planché sur la scénographie de l’espace) et Zep (qui a conçu l’affiche de l’année). De quoi se mettre en bonnes conditions pour lancer l’opération, ce jeudi matin dans les nouveaux futurs locaux de l’édition 2018 : l’ex-halle SNCF à côté de la gare. Une vaste arche de béton qui devrait, d’ici deux mois, héberger l’ensemble des expos et dédicaces durant le week-end des 1er et 2 juin, avant d’être promise à un destin plus pérenne, ainsi que mon confrère Bakhti Zouad le raconte dans le Courrier picard.

    Zep et Zidrou à l’honneur

    En plus de l’affiche, Zep s’est aussi amusé à réinterpréter (jolie réalisation graphique) le labyrinthe de la cathédrale d’Amiens

    Aucun des deux auteurs (et scénographe) n’était présent, mais l’affiche a été – enfin – dévoilée. Un visuel épuré, avec ce Titeuf l’air plutôt satisfait, essaimant ses albums à l’ombre des flèches de la cathédrale. Sobre, claire et sans nulle doute parlante, avec la mise en avant d’un des héros les plus connus de la BD franco-belge. Mais un peu trompeuse – ou réductrice – néanmoins. Si Zep fera l’objet d’une des grandes expos du festival 2018, celle-ci ne sera pas uniquement consacrée à Titeuf, mais aussi à ses autres albums, plus adultes. Et le dessinateur suisse ne viendra pas non plus tout seul, puisque une expo rétrospective (coproduite avec le festival de Delemont et Lyon BD) retracera les 20 ans de Tchô, le magazine jeunesse lancé par Zep (et arrêté en 2013) et qui a vu émerger une nouvelle génération d’auteurs et un nouveau ton dans la presse jeunesse.

    Second temps fort de ces 23e Rendez-vous, un coup de chapeau à un scénariste. Le Belge Zidrou sera à l’honneur. Un honneur bien mérité pour un auteur qui s’est fait un nom dans la bande dessinée jeunesse avec l’élève Ducobu, bien sûr, mais qui révèle ces dernières années, une palette très riche, subtile et pleine d’humanité. Impossible de noter ici tous ses superbes albums. On se contentera donc d’évoquer quelques uns des plus récents, comme le conte des Trois fruits, L’adoption, l’Indivision, Le beau voyage, le très émouvant Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ?  dans une autre veine encore Shi. Cette expo rétrospective devrait permettre, en tout cas de se remémorer tout ça.

    Autres zoom sur des séries et des auteurs avec un expos sur le travail de Peyraud et Lapone dans La fleur dans l’atelier de Mondrian, ed.Glénat) ou, côté jeunesse la belle saga de Bjorn le Morphir (éditions Rue de Sèvres).

    Des vaisseaux spatiaux à ceux des pirates

    Autre univers encore avec “Les vaisseaux spatiaux dans la BD Franco-belge”, réalisée en lien avec l’Eurocon SF, évocation à travers l’oeuvre de Denis Bajram (que l’on retrouvera aussi dans l’expo concoctée par la bibliothèque Louis-Aragon autour d’Universal War One et Universal War Two), mais aussi de Valérian, Aldébaran ou Lupus.
    Dans un autre “genre”, ce sont d’autres vaisseaux que l’on pourra admirer avec le “coup de projecteur” donné à l’étonnant diptyque de La fille maudite du capitaine pirate, de Jeremy Bastian (ed. de la Cerise) et, pour les moussaillons, une expo interractive avec la turbulente Lili Crochette de Chamblain et Supiot.

    L’actualité de la Revue et les Traces de l’histoire de la Grande Guerre

    L’arche de béton de la Halle Freyssinet, à l’état encore “brut” pour l’heure.

    Deux autres rendez-vous encore à pointer pour ce premier zoom anticipé. Tout d’abord un autre coup de projecteur donné par le festival à la Revue dessinée, à travers ses couvertures emblématiques. Et enfin, on pourra voir en avant-première six histoires courtes parmi les dix-huit à paraître en octobre dans le recueil Traces de la Grande Guerre, réalisé par les éditions de la Gouttière. Et celles-ci seront visibles dès le 25 mai, au Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (en clair, au-dessus de l’Office de tourisme, juste à côté de la Cathédrale). Occasion, aussi, de rappeler que si le festival se transporte dans la Halle Freyssinet, il conservera sa présence “hors les murs” dans différents lieux de la ville, du zoo (avec Philippine Lomar) jusqu’à la Maison de la Culture (expo collective de dessins d’étudiants du DU bande dessinée de l’UPJV sur les spectacles de la saison) et toujours dans les locaux de l’université, avec une extension des “univers de Zep” à la bibliothèque universitaire – qui accueillait le coeur du festival les années passées – et un colloque scientifique sur “l’édifice dans les cases, le décor monumental en bande dessinée” (organisé par l’UPJV et l’université Bordeaux-Montaigne). Une thématique dans le ton de l’année.

    Rendez-vous donc les 2 et 3 juin à la Halle Freyssinet. Et, d’ici là, rendez-vous ici pour d’autres infos.

    Trois des chevilles ouvrières d’On a marché sur la bulle: Lisa Retoux (chargée de mission festival), Pascal Mériaux (directeur) et Céline Goubet (directrice adjointe, en charge du service éducatif et des journées des scolaires)
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    Vous aimerez également peut-être

    Lorenzo Mattotti en version originale à Amiens

    Lorenzo Mattotti était à Amiens, ce lundi 9 octobre, en point d’orgue et conclusion ...

    Bang Bang, un festival qui va faire du bruit ce week-end à Saint-Quentin

    Depuis quatre ans, une bande de Saint-Quentinois organise son festival Rock… mais aussi BD, ...

    Images du premier jour des Rendez-vous d’Amiens

    Baptême réussi pour le premier jour dans le nouveau site de la halle Freyssinet, ...

    La guerre des sexes et celle de Troie

    Le cœur des Amazones Géraldine Bindi (scénario),Christian Rossi (dessin). Editions Casterman, 160 pages, 25 ...

    Dillies et Hautière dans Le Labyrinthe

    Ce fut l’une des plus belles surprises de l’année 2011. Un diptyque poétique aussi ...