Neuf titres en lice pour le prochain Prix Tournesol

    La liste des albums nominés pour le “Prix Tournesol”, le prix écolo annuel, est désormais connue. Et elle a plutôt fière allure. Si l’on excepte le recueil des petits manchots d’Hervé Gorce…

    Donc, par ordre alphabétique :

    A bord de l’Aquarius de Lelio Bonaccorso et Marco Rizzo (ed. Futuropolis), récit d’une expédition de recueil de migrants en mer Méditerranée par le navire bien connu désormais.

    Ecolila de François Olislaeger (ed. Actes Sud), fable écolo sur le rapport entre l’homme et la nature, à travers une après-midi dans un parc entre un père et sa fille de 5 ans.  * ECOLILA

    Femme sauvage, de Tim Tirabosco (ed. Futuropolis). Un road trip dans une Amérique futuriste et en pleine guerre civile, suite aux excès du capitalisme.

    Humains, la Roya est un fleuve d’Edmond Baudoin et Troubs (ed. L’Association). Un reportage empathique le long du fleuve donnant le nom à cette vallée entre France et Italie, lieu de passage – et de blocage – des migrants.

    Les indégivrables, tome VI : Chaud Devant ! d’Hervé Gorce (ed. Buchet-Chastel). Recueil des strips anciennement dans le journal Le Monde et désormais relégué sur un blog du quotidien du soir. Avec un humour de moins en moins drôle et de plus en plus macronien…

    Le Loup, de Jean-Marc Rochette (ed. Casterman). La traque d’un loup par un vieux berger, beau récit métaphorique et fort sur la vie alpestre.

    On n’est pas du bétail, du Cil Vert et de Jean-Fred Cambianica  (ed. Delcourt). Un récit humoristique et engagé sur la cause animale.

    Thoreau et moi, de Cédric Taling (ed. Rue de l’Echiquier). Une quête intérieure sur les traces du chef d’oeuvre Walden, ou la vie dans les bois, de Henry David Thoreau.

    Yasmina et les mangeurs de patates, de Wauter Mannaert (ed. Dargaud). Une enquête culinaire dénonçant la malbouffe et les OGM.

    Cette année, le jury, présidée par Eva Sas (porte parole d’EELV) comprend Pierre Fournier, Antonio Altarriba (scénariste, lauréat 2019 pour Moi, fou), Françoise Coutant (vice-présidente de la région Aquitaine), Jonathan Lecarderonnel (association L214), Laurent Lolmède (dessinateur) et Benoît Monange (directeur de la Fédération de l’écologie politique).

    Le prix sera dévoilé – et remis – le 31 janvier dans le cadre du festival d’Angoulême.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Asaf Hanuka et Jacques Tardi à l’honneur aux Eisner Awards 2016

    Les Eisner Awards 2016 viennent d’être décernés lors du Comic Con de San Diego. ...

    Marcas, le flic franc-maçon devient héros de bande dessinée

    Après Boro, le reporter-photographe de Frank et Vautrin (avec un résultat que je trouve ...

    Une sélection de bonnes bandes dessinées écologistes

    Le prix Tournesol sera décerné pour la 19e fois lors du festival d’Angoulême. En ...

    Tremen, passage vers une fascinante mélancolie grise

     Tremen, Pim Bos. Editions Dargaud, 64 pages, 14,99 euros. C’est la plus étrange “vision ...

    Quand la presse redécouvre la BD à l’occasion d’Angoulême

    C’est devenu un des marronniers de la presse. Fin janvier, tandis que le monde ...

    La faute à Voltaire…

    Voltaire amoureux, tome 1, Clément Oubrerie. Editions Les Arènes, 108 pages, 20 euros. Par ...