Immersion accentuée dans le Bolchoi Arena

    Bolchoi Arena, tome 2: la somnambule, Boulet (scénario), Aseyn (dessin). Editions Delcourt, 168 pages, 23,95 euros.

    Le temps écoulé depuis la parution du premier tome pouvait laisser craindre une certaine déconnexion et une difficulté à replonger dans cette réalité vidéo-ludique du Bolchoi Arena. Un résumé permet opportunément de rafraîchir la mémoire du lecteur sur la situation de Marje, l’étudiante en astrophysique désormais coincée totalement dans l’univers numérique du jeu à la suite d’un improbable “lag” (bug du système).

    Mais cela n’est finalement pas si nécessaire. Car le côté addictif et immersif du récit s’impose de nouveau très vite, d’autant que Boulet aborde cette fois d’autres aspects passionnants et nouveaux.

    En effet, bloquée dans un état végétatif à l’hôpital, veillée par son amie Dana qui culpabilise de l’avoir emmené dans cette aventure, Marje entreprend de repartir explorer le vaste univers du Bolchoi. Elle s’engage dans la lutte entre la coalition et les “terroristes” Fennecs, qui pourraient être à l’origine du grand bug. Elle va y retrouver un vieil adversaire plus revanchard que jamais. Mais en parallèle, à mi-chemin du réel et du virtuel, c’est aussi un autre combat d’envergure qui se mène pour la possession des richesses du jeu.

    Toujours aussi virtuose, plongeant plus loin dans les arcanes de cet univers foisonnant, ce deuxième tome renvoie à des réflexions d’une complexité encore plus vertigineuse, imbriquant divers niveaux successifs d’une réalité qui apparaît finalement tout aussi évanescente – ou inversement tout aussi crédible – que les niveaux du jeu.

    Fin et délicat, développant une ambiance mangas, le dessin d’Aseyn offre de nouveaux de belles planches, notamment spatiales, aux couleurs pastel créant un univers véritablement dépaysant.

    Et, comme pour le tome 1, ce deuxième épisode se termine sur un cliffhanger qui incite vraiment à connaître la suite.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Dieu est humour et Winshluss est son prophète

    In God we trust, Winshluss, éditions Les Requins marteaux, 104 pages, 25 euros. Après ...

    L’horreur économique traitée par le rire

    La survie de l’espèce, Paul Jorion, Grégory Maklès, éditions Futuropolis & Arte Editions, 126 ...

    Dans Silex and the City, l’union fait la farce

    Silex and the city, tome 6 : merci pour ce mammouth !, Jul. Editions ...

    Quand le Général de Gaulle fait l’Histoire

      De Gaulle, tome 1(sur 3), Mathieu Gabella (scénario), Christophe Regnault et Michael Malatini ...

    Trois étoiles et les îles du Sud !

    Le Clos des épices « La cuisine, c’est pas du cirque ! » Commentez ...

    Hilda débarque en France et en force

    Hilda et le Troll, Hilda et le géant de minuit, Hilda et la parades ...