48 heures pour fêter la bande dessinée ce week-end… et faire coût double

    La sixième édition des “48 heures de la bande dessinée”, c’est donc ce week-end.

    Au programme 350 événements organisés pendant deux jours, 200 auteurs sont mobilisés aux quatre
    coins de France et de Belgique. Soit, néanmoins des chiffres plutôt en recul par rapport aux années passées. En revanche, le prix facial des albums proposés, lui, est en hausse de 100% ! Car il ne s’agit plus de l’euro symbolique pratiqué jusqu’ici, mais d’albums à 2 euros – avec le glissement progressif déjà aperçu pour la fête du cinéma ?

    Parmi les manifestations les plus notables, on remarque à Saint-Pierre
    d’Oléron (Charente-Maritime) un grand jeu de piste autour de Seuls, en présence du
    scénariste Fabien Vehlman. A Rennes, Fabcaro sera à l’honneur avec l’adaptation de sa BD Zaï zaï zaï
    zaï interprétée par la compagnie Légère Éclaircie à l’occasion d’un apéro-spectacle. Et une des idées fortes de l’année est de “faire sortir la BD de son rayon”, pour ne pas dire de son ghetto. Un petit guide a été édité afin de convaincre ceux qui ne le seraient pas encore que la bande dessinée traite désormais tous les thèmes, de l’histoire aux arts, de la politique aux sciences.
    Et partout, libraires, médiathécaires, enseignants, auteurs, éditeurs,
    animateurs sont appelés à se mobiliser pour cet événement “festif et convivial d’envergure”, partagé cette fois par douze éditeurs. Car, le coeur et l’essentiel de l’opération reste bien de faire découvrir, à petit prix, de nouvelles séries. Ou plutôt des séries établies mais pas forcément connues de tous.

    11 albums à 2 euros

    Côté albums, il y a aura onze titres disponibles cette année (contre 12 l’an passé). Avec une sélection, proposée par chaque éditeur, plutôt sympathique. Et tous étant des débuts de série (ou le premier tome d’un nouveau cycle).

    On y trouvera de la pédagogie humoristique avec Pilo, petit garçon à l’imagination débordante de Julien Mariolle (éditions Bamboo), ou dans un registre plus héroïque-fantaisiste l’adaptation en BD de la série Kamelott, par Alexandre Astier et Steven Dupré (ed. Casterman), mais aussi une ambiance girly avec Mistinguette (d’Amandine et Greg Tessier) et A Cheval, de Laurent Dufreney et Miss Prickly (chez Delcourt) dans le monde de l’équitation.
    Et de l’aventure, bien sûr, avec Frnck d’Olivier Bocquet et Cossu (ed.Dupuis) plongeant un orphelin de 13 ans dans la préhistoire ou Le Voyage extraordinaire, de Filippi et Camboni (ed. Glénat), avec cette fois le tome 4, début du second cycle de la série. Ou, dans un registre plus fantastique, le conte chinois Le Monde de Milo (ed. Dargaud), de Marazano et Ferreira où un jeune garçon va découvrir un monde fantastique en suivant un poisson d’or.
    L’histoire plus sérieuse est également de la partie avec le début des Enfants de la Résistance, de Dugomier et Ers (Le Lombard) où trois jeunes ados vont résister, à leur niveau contre les Allemands occupant leur village

    Le mangas – genre non négligeable au niveau des lecteurs – n’est pas oublié avec trois titres: Tenjin, de Komori et Tasuku Sugie, chez Kana, pour un récit initiatique dans une école d’aviateurs militaires dans l’ambiance Top Gun. To Your Eternity de Oima Yoshitoki et son être immortel découvrant la Terre (éditions Pika). Et enfin Platinum End de Tsugumi Ohba (ed. Kazé) et son jeune homme sauvé par un ange alors qu’il tentait de se suicider et qui va balancer entre bien et mal.

    23 participants en Picardie

    Concrètement, dans le périmètre du territoire picard, bon nombre de librairies seront de la partie.

    8 seulement dans l’Aisne, après être monté à quatorze points en 2016. Reste donc la librairie Cognet et le supermarché Cora à Saint-Quentin, la librairie Le Dormeur du Val à Chauny, Cultura au Fayet, la Librairie Bruneteaux à Laon, le supermarché Cora et la librairie du Centre à Soissons et enfin la Galerie hypermarché de Chambry.

    11 dans l’Oise, en recul également par rapport aux années précédentes. Mais l’on pourra se rendre La Maison de la presse et à Plein Ciel à Beauvais, à l’Espace Leclerc à Chambly, à la Librairie des Signes à Compiègne, à Etudes et loisirs à Crépy-en-Valois, à l’Espace Leclerc également du Plessis-Belleville, à la à la Galerie de l’hypermarché de Pont-Sainte-Maxence, à la Librairie Saint-Pierre de Senlis, à Cultura Saint-Maximin, à la galerie Hypermarché de Trie-Château et enfin à l’espace Cultura de Venette.

    4 pour la Somme, soit moitié moins que les années dernières, avec quand même la librairie Ternisien-Duclerc Hestia à Abbeville, les librairies Bulle en Stock et Martelle en centre-ville d’Amiens et le nouvel espace Cultura du Shopping Promenade de la capitale picarde.

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Art brut et esprits libres

     Enferme-moi si tu peux, Anne-Caroline Pandolfo (scénariste), Terkel Risbjerg (dessin). Editions Casterman, 168 pages, ...

    La BD au Salon du livre d’Albert

    Le 4e Salon du livre d’Albert, dans la Somme, a lieu ce week-end. Avec ...

    Une jolie manifestation du 1er mai à Arras

    Pendant que certains iront célébrer le “vrai travail” au Trocadéro, dans le 16e arrondissement ...

    Quand la bande dessinée tutoie les sommets à Grenoble

    Avant une interruption d’une petite semaine, pour cause de congés hivernaux, retour opportun, justement, ...