A 80 ans, Spirou prend de l’âge sans vieillir

    Numéro anniversaire, ce mercredi, pour Spirou. Le journal fête – sobrement – ses 80 ans, mais avec le retour en fanfare de plusieurs séries culte.

    Spirou n’est pas le plus ancien journal de bandes dessinées (titre détenu par son homologue Mickey), mais il affiche un âge vénérable. 80 ans, donc. Un anniversaire qui mérite bien un petit salut, pour un hebdo jeunesse qui, sans en rajouter, a su évoluer et se renouveler. Tout en gardant une certaine fantaisie, une fraîcheur et une connivence avec ses lecteurs. Moins « politique » (ou à l’humanisme moins affiché) que le défunt Pif, moins engoncé que Le Journal de Tintin. Bref, la figure de proue de « l’école de Marcinelle » a de beaux restes. En témoigne le numéro (forcément collector) de cette semaine.

    Le côté anniversaire est relativement sobre et n’est affiché que dans quelques strips (dont une planche réussie de Nelson), la double page jeu finale et son best-of des héros historiques maison, ainsi qu’à travers un quizz pas si facile. Fabcaro et Fabrice Erre assurant, dans leur page 2, un clin d’oeil auto-ironique (et très drôle comme souvent) à l’âge de la revue.

    La double couverture signée Emile Bravo, pour le retour de Spirou.

    Mais c’est plutôt pour les séries proposées que cela pétille. Avec, dès la (double) couverture, le grand retour du Spirou d’Emile Bravo. Un retour aux sources pour l’auteur – dix ans après Le journal d’un ingénu qui racontait la jeunesse du héros – mais aussi pour le titre, puisque cette nouvelle aventure coïncide quasiment avec la naissance de Spirou (le journal), puisque l’on retrouve le groom de l’hôtel Moustique au printemps 1940, juste avant l’invasion allemande de la Belgique (évoquée dans Le Groom vert-de-gris de Yann). Et c’est le début d’une grande saga qui commence, avec un récit de quelque 300 pages, comme l’auteur s’en explique dans un petit dossier introductif. Les vingt premières pages publiées dans ce numéro replongent en tout cas vite dans l’ambiance. Fantasio est mobilisé et fair-t craindre le pire à son ami, tandis que les troupes françaises et britanniques viennent s’installer à l’hôtel et que Spirou fait la connaissance d’un couple de peintres juifs allemands contraints à l’exil.

    Autres grands retour, celui de Frnck, toujours coincé à la préhistoire et qui débute ici le dernier volet du premier cycle. Et celui de Seuls, la série-culte de Vehlmann et Gazzotti qui se poursuit dans une ambiance toujours aussi sombre et fantastique, pour ne pas dire flippante, au vu des premières planches.

    Pour le reste, on notera la fin d’un récit long d’Imbattable et le dénouement – haut en couleur – de sa « vadrouille américaine ». Et, joli cadeau d’anniversaire – jouant lui aussi sur les couleurs – une poétique et très mignonne histoire courte complète signée Zidrou et Lucy Mazel complète l’offre un peu spéciale de ce numéro.

    Longue vie à Spirou donc, qui confirme que l’on peut prendre de l’âge sans vieillir.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    “Aaarg !” le nouveau retour gagnant

    Le magazine Aaarg ! reparaît en cette rentrée. Sous une troisième formule, bimestrielle, mais ...

    Jésus revient ! avec Charlie Hebdo

    Charlie hebdo hors-série n°15: la véritable histoire du Petit Jésus, Riss. Editions Charlie hebdo, ...

    “Charlie Hebdo” se dédouble pour répondre à la polémique des caricatures

    Article complété mercredi 27 septembre. Une partie du débat, après “l’affaire” des nouvelles caricatures ...

    Dans la peau de Peyo à Schtroumpfand

    La “Schtroumpf expérience” (à la Porte de Versailles encore jusqu’à ce week-end) rappelle combien ...

    La bande à Bonnot d’hier et d’aujourd’hui

    La bande à Bonnot, Jean-David Morvan, Stefan Vogel, Laura Pierce (scénario), Attila Futaki (dessin). Editions Glénat, ...

    Histoire et légende du Vimeu dans Pierre Papier Chicon

    Le quatrième numéro de Pierre Papier Chicon vient de paraître. Disponible en solo ou ...