Seuls, dans l’arène de Néosalem

     Seuls, tome 12: les révoltés de Néosalem, Fabien Vehlmann (scénario), Bruno Gazzotti (dessin). Editions Dupuis, 52 pages, 10,95 euros.

    A chacun son moment de gloire désormais, ou plus exactement, son album dédié, dans la saga de Seuls au pays des limbes. Le tome 10 s’était centré sur Terry, le tome 11 sur Yvan. C’est cette fois Leïla qui se retrouve au coeur de l’action. Et qui s’en serait bien passée. Toujours détenue prisonnière à Neosalem, elle va se retrouver envoyée dans des “jeux du cirque” nouvelle manière par un Saul, qui cherche à assoir son pouvoir et peine à maîtriser la magie censée lui donner la légitimité sur les différentes familles de sa cité. Entre une partie sanglante de “colin-mitraille” ou une course de “baby derby” – entre Mad Max et Rollerball – la jeune fille aura fort à faire pour survivre. Mais pendant ce temps, la révolte gronde contre le jeune despote blond, menée par Anton et Edwige…

    Vehlmann et Gazzotti relancent encore une fois bien leur saga, de plus en plus débridée. Toujours sur un mode ludique, mais également empreint de noirceur et de gravité. Donnant cette fois encore la primeur à l’action, avec quelques morceaux de bravoure (à tous les sens du terme), ces Révoltés de Néosalem laissent encore beaucoup d’interrogations sur la résolution finale de toute cette histoire. Et surtout sur l’échéance à laquelle celle-ci arrivera. Pour l’heure, seule piste, esquissée par la dernière planche de ce tome 12: le retour de Dodji, pour l’instant toujours prisonnier du Maître fou.

    Rendez-vous donc bientôt chez les “âmes tigrées”, treizième album à paraître.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La stabilisation du marché de la bande dessinée se confirme

    Le 17e « rapport Ratier », sur l’état de la bande dessinée en 2016, est paru ...

    Riss évoque l’avenir de “Charlie Hebdo” dans “Le Monde”

    Emouvante et forte interview de Riss, l’un des rescapés du carnage à Charlie Hebdo, ...

    Gai-Luron ? C’était mieux avant… mais c’est bien maintenant

    Les nouvelles aventures de Gai-Luron, tome 1 : Gai-Luron sent que tout lui échappe… ...

    Un retour à la terre gagnant

    Le retour à la terre, tome 6: Les métamorphoses,  Jean-Yves Ferri (scénario), Manu Larcenet ...

    En marche vers le festival d’Amiens 2015

    2015 sera une année particulière pour les Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, qui ...

    L’Argentine, ce n’est pas le Pérou avec Andreas

    L’Argentine, Andreas (dessin et scénario), Isabelle Cochet (couleurs). Editions Futuropolis, 96 pages, 18 euros. ...