Angoulême expose ses auteurs dans les gares de France, notamment à Amiens

    Pour la première fois, Le Festival d’Angoulême propose, hors de ses murs, une sélection d’œuvres d’artistes. Ainsi, Catherine Meurisse et Yukito Kishiro verront leurs créations exposées jusqu’au 15 février en gare d’Amiens.

    2020 a été proclamée “Année de la bande dessinée” par le ministère de la Culture. Et ce sera aussi l’année de l’exportation du festival d’Angoulême (FIBD) au-delà de la colline de la cité charentaise.
    Ainsi, jusqu’à la mi-février, le FIBD expose 11 auteurs ayant une exposition cette année à Angoulême dans dix-sept gares françaises. Par cette démarche, le Festival d’Angoulême ambitionne “d’offrir de nouvelles émotions aux amoureux de bande dessinée en leur présentant des œuvres dans des lieux inattendus“.

    Ainsi, Emil Ferris (Moi, ce que j’aime c’est les monstres) s’affichera à la Gare du Nord à Paris, Marseille et Avignon, Enki Bilal sera, à travers ses visuels à Valence, Dijon ou à la gare Montparnasse, ou Ugo Bienvenu (dernier grand prix ACBD avec Préférence système) à Montpellier et Rennes.

    Amiens, pour sa part, récupère des visuels de Catherine Meurisse. L’ex-dessinatrice de Charlie hebdo engagée dans une veine plus sophistiquée et artistique avec La Légèreté, puis les Grands espaces ou le récent Delacroix.

    Elle partage les murs avec le mangaka Yukito Kishiro, connu notamment pour sa série cybernétique Gunnm avec ses monstres et autres zombies mécaniques. Une série déclinée entre 2000 et 2014 à travers 19 tomes de Gunnm Last Order (publiés en France aux éditions Glénat) puis les 6 tomes de Gunnm Mars Chronicle (Glénat), toujours en cours.

    L’auteur japonais bénéficie de l’espace privilégié de la salle principale, Catherine Meurisse ayant ses panneaux installés dans l’espace en sous-sol.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une belle fleur faite à Mondrian

    Expo-hommage au travail de Peyraud et Lapone auteurs de l’album « La fleur dans ...

    Chauzy sur la frontière post-apocalyptique entre civilisation et barbarie

    Le reste du monde, tome 3: Les frontières, Jean-Christophe Chauzy. Editions Casterman, 112 pages, ...

    Les “Lulus” reviennent en Picardie dans Pierre Papier Chicon

    Cinquième numéro “spécial Lulus” pour la revue de bande dessinée picarde Pierrer Papier Chicon, ...

    Aurel est hardi

    C’est dur d’être de gauche, Aurel, préface de Renaud Dély, éditions Glénat, 144 pages, ...

    Une fascinante enquête surréaliste sur les traces d’André Breton et Nick Carter

     Nick Carter et André Breton, une enquête surréaliste, David B. Editions Soleil, coll.Noctambule, 54 ...

    19e Rendez-vous de la bande dessinée : ça l’affiche bien pour Amiens

    Amiens profite d’Angoulême (qui débute demain) pour dévoiler l’affiche de ses prochains Rendez-vous de ...