Désireux de poursuivre sa volonté de “refléter la diversification du 9e art“, le Festival d’Angoulême a décidé de confier les affiches 2020 à trois artistes de nationalités différentes : Rumiko Takahashi, lauréate du Grand Prix 2019, Charles Burns et Catherine Meurisse. Avec comme thème imposé celui initié l’année dernière, « un autoportrait de l’artiste en enfant, découvrant la ou les bandes dessinées fondatrices de sa passion, voire de sa vocation ».
    Grand Prix 2019, la Japonaise Rumiko Takahashi a décliné les propositions d’organisation d’une expo rétrospective ou d’une rencontre publique, en janvier prochain. Et elle a réalisé une affiche qui “témoigne symboliquement et concrètement de la richesse de son œuvre, mondialement appréciée“. Le Festival mettra l’artiste à l’honneur à travers un programme de rencontres et d’hommages.

     

    Associée bien sûr à Charlie Hebdo, Catherine Meurisse s’est aussi imposé dernièrement par des albums d’évocation autobiographique, comme le très beau La Légèreté ou Les Grands espaces. 
    A Angoulême, une rétrospective de plus de 150 planches, dessins, manuscrits originaux, vidéos et inspirations lui sera consacrée au Musée du Papier. Catherine Meurisse sera également une des invitées des Rencontres internationales.
    Pour son affiche, elle dévoile son inclination pour l’univers d’Astérix de Goscinny et d’Uderzo.

     

    Auteur et dessinateur culte de Black Hole et Toxic, ainsi que du tout récent Dédales, Charles Burns est l’invité d’honneur du Festival d’Angoulême 2020 et participera pour la seconde fois au laboratoire “Pierre Feuille Ciseaux” créé et mené par l’association ChiFouMi. Cette résidence d’artistes fondée sur le collectif et l’expérimentation “présentera une restitution des travaux réalisés durant huit jours en amont du Festival, livrant un travail de déconstruction et reconstruction narratives, permettant de sortir la bande dessinée de son contexte habituel“. Charles Burns sera présent au Festival dans le cadre d’une Rencontre internationale.
    Son affiche rappelle, une préférence cette fois pour Tintin (et cette fois, à la différence d’Emmanuel Lepage pour son affiche des 30 ans du Centre belge de la bande dessinée, il ne devrait pas y avoir d’oukaze de la part de Moulinsart…)

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    L’histoire d’Amiens se dessine en BD

    L’histoire d’Amiens, “de Samarobriva aux guerres de religion”, c’est le thème d’un album à ...

    Tanya, diabolique tentation

    Tanya the evil, tome 1, Carlo Zen (scénario), Chika Tojo (dessin). Éditions Delcourt, 160 ...

    Lapinot, zombies et religions

     Les nouvelles aventures de Lapinot, tome 3: Prosélytisme et morts vivants. Lewis Trondheim, Editions ...

    Les drôles de chiffres et de vérités de la start-up nation

     DataYolo, les vrais chiffres de la start-up nation, Sophie Gindensperger. Editions Les Liens qui ...

    Trois auteurs de BD amiénois en dédicaces à la librairie Martelle

    La librairie amiénoise Martelle fait dans la bande dessinée “locale” en cette rentrée. Ce ...