Black Dog, du grand Dave McKean

    Black Dog, les rêves de Paul Nash, Dave McKean. Editions Glénat, 120 pages, 25 euros.

    Le projet est né d’une collaboration entre le festival de Kendall en Angleterre, celui d’Amiens et l’auteur de comics (mais aussi graphiste, plasticien, compositeur…) Dave McKean (Arkham Asylum), voilà deux ans et demi. Dans sa version scénique, le résultat a été présenté dans l’ex-capitale de Picardie en juin 2016, d’abord dans le cadre du festival de bande dessinée puis lors du centenaire de la Bataille de la Somme. Un spectacle majestueux et saisissant.
    La version imprimée, en version originale anglaise et en format comix était, elle aussi, déjà assez fulgurante, biographie fantasmée des “rêves” et cauchemars de Paul Nash, peintre surréaliste anglais avant, pendant et après la Grande Guerre.
    Avec une grande créativité graphique, changeant de style de chapitres en chapitres, Dave McKean restituait ce traumatisme collectif de la Grande Guerre et ces peurs incarnées par ce Black Dog“, chien noir qui va accompagner Nash tout au long de son existence. Oeuvre surréaliste aussi, jouant autant voire plus sur l’affect et la sensation visuelle que sur le récit.
    Deux ans après, voici donc la version française. Après des approches chez Futuropolis et Casterman, c’est donc Glénat qui a pris le pari d’éditer cet album. Et le choc est encore plus fort. Déjà par la perception plus sensible et complète du texte. Mais aussi et surtout car les planches éclatent dans le grand format de l’album (27,4 x 36,8 cm, quasiment la taille d’une feuille A3 !). Ici, les doubles pages qui parsèment l’album deviennent de vrais tableaux. L’effet est, littéralement, magistral et les mots sont assez faibles pour décrire la sensation perçue en tournant les pages. Un ouvrage unique et étonnant. Du grand, et même donc du très grand Dave McKean, donc !
    A noter que Glénat associe au lancement de l’album une exposition d’oeuvres de Dave Mc Kean dans sa galerie, rue de Picardie à Paris, jusqu’au 7 novembre.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Aiôn boucle bien la boucle temporelle

     Aiôn, Ludovic Rio. Editions Dargaud, 132 pages, 16,95 euros. Dans l’espace, on savait déjà ...

    Lucky Luke dans le Bouzard

    Les aventures de Lucky Luke: Jolly Jumper ne répond pas, Guillaume Bouzard. Editions Lucky ...

    De l’humour avant toute chose

    [media id=36 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Les “Lulus” arrivent à Amiens ce samedi

    Régis Hautière et Hardoc seront en dédicaces, ce samedi 25 janvier, à la Librairie ...

    20 plaisirs de lecture de 2013

    Exercice, désormais un peu rituel, de ce dernier jour de l’année, un petit retour ...