Bonne pêche à Nitéroi

    Les Lumières de Nitéroi, Marcello Quintanilha. Editions ça et là, 240 pages, 24 euros.

    Nouvelle plongée dans le Brésil populaire du siècle passé. Avec cette fois une dimension plus personnelle et familiale.

    Nous sommes dans les années 1950, dans la Baie de Guanabara, (état de Rio de Janeiro). Deux jeunes traînent sur la plage lorsque Hélcio, athlétique et prometteur joueur de foot récemment recruté par le club du Canto do Rio, aperçoit au loin un pêcheur à la dynamite. Il parvient vite à persuader son ami Noël, vendeur à la sauvette de boissons et bossu, d’aller à leur tour récupérer les poissons morts et flottant à la surface, afin de les revendre au marché local.
    Ils ignorent qu’ils s’embarquent dans une vraie galère. Si la récupération des poissons se passe plutôt bien (même si Hélcio manque de se noyer…), une première tentative de revente à des naturistes manque de virer au drame. Celui-ci arrivera vraiment lorsque le temps tourne à la tempête, noyant la ville sous les eaux et poussant la barque vers le large.
    Leur disparition mobilise bientôt tout le quartier, car Hélcio est attendu par son club à Niterói, à la veille d’un derby décisif contre la prestigieuse équipe de Vasco de Gama. Mais cette équipée saugrenue pourrait aussi avoir raison de la belle amitié entre Hélcio et Noël.

    S’inspirant de la vie de son père (qui fut joueur de foot au début des années 50) Marcello Quintanilha poursuit avec ce nouvel album, les chroniques de son pays entamées avec Tungstène ou Talc de verre, tous deux également édités chez ça et là qui a fait découvrir cet auteur attachant.

    D’apparence un brin décousu – ou du moins difficile à cerner – le récit est vite prenant. Le dessin n’est pas toujours sans défaut, mais il est toujours très vivant et la mis en couleurs, en aplats, donne un petit côté rétro bien adapté. De plus, derrière son côté rocambolesque, voire burlesque parfois, Quintanilha réussit à faire revivre avec finesse ce coin de Brésil, ses quartiers populaires et, ici, la passion du foot (déjà présente dans l’une des histoires courtes du recueil Mes chers samedis), avec notamment une restitution brillante, dans son rythme, du match Canto de Rio – Vasco qui est l’un des sommets du récit. Il livre enfin une histoire d’amitié pudique et émouvante.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Notre espoir l’Amérique

    Notre Amérique, premier mouvement : quitter l’hiver, Kris (scénario), Maël (dessin). Editions Futuropolis, 64 ...

    Les invasions, avant et après…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    James, le Dieu de l’Amérique

    James Dieu, Fred Pontarolo. Editions Futuropolis, coll.32, épisode 1, 4,90 euros. Qu’Elvis Presley ne ...

    Ça Trump enormément !

    Trump, énorme ! 30 ans de BD-enquête sur Trump, par Garry B.Trudeau. Editions Hachette ...

    L’histoire du chevalier La Barre en picard et en bande dessinée

    Le 250e anniversaire de la mort du Chevalier La Barre (décapité le 1er juillet ...

    La nouvelle saga volcanique de Jérémie Moreau

    La saga de Grimr, Jérémie Moreau. Editions Delcourt, 232 pages, 25,50 euros. D’album en ...