“Charlie hebdo” rallume les Lumières

    Quatre ans déjà. Quatre ans à peine que la rédaction de Charlie hebdo était massacrée par des terroristes islamistes fanatisés… et “beaucoup se sont déjà lassés“, comme le constate désabusé Riss dans l’entame de l’éditorial de ce “numéro spécial”, daté du 5 janvier.
    Pas de numéro hommage stricto sensu, mais une manière d’élargir le sujet. Et l’inquiétude. Pour le directeur de Charlie, en effet, “l’émergence de l’islamisme mais aussi la résurgence des populismes s’inscrivent dans un mouvement plus général de remise en cause des valeurs sur lesquelles sont construites nos démocraties et qui trouvent leurs origines dans ce que l’on a coutume d’appeler Les Lumières.”  Plus loin, il déplore que « depuis quatre ans, la situation à l’égard du totalitarisme islamiste n’a fait que se dégrader […] le blasphème a fait des petits […] Tout est devenu blasphématoire».
    D’où cette édition spéciale consacrée au “retour des anti-lumière, comme le proclame la couv’ et le joli dessin de une, signé Riss. Clin d’oeil au fameux “Charlie des rescapés” – dont on aperçoit un bout du haut de la couverture, tout en bas, mais aussi une évocation claire et nette des efforts de certains pour éteindre la petite lumière qui accompagna le mouvement de soutien à Charlie hebdo.

    Souvent critiqué – et pas tout le temps à tort – pour une fixation un brin islamophobe, ce numéro de Charlie ci ne prête pas le flanc à cette même attaque. A l’image de la couv’, à l’intérieur, chacune des grandes religions en prend pour son grade. Mais, le numéro, très militant vise bien plus largement les penseurs néo-réacs, les obscurantistes scientifiques (avec une bonne chronique d’Antonio Fischetti rappelant les différences entre “savoir” et “croire”), les croyances absurdes, et cela au nom de la liberté de penser, d’écrire et de dessiner.

    Pour ce qui est de ce dernier registre, on appréciera notamment “la semaine d’un athée” – confronté à de multiples obstacles – dessinée par Foolz, plusieurs hommages à Voltaire  et un grand dessin poster, de Juin, sur “les Lumières vues par les obscurantistes”. On y voit notamment le Pape, des membres de la famille de Marine Le Pen, Donald Trump, Dieudonné, Eric Zemmour ou Michel Houellebecq (caricaturé en prophète illuminé en une du numéro du 7 janvier 2015).

    Un numéro un peu triste, puisqu’il en vient à devoir défendre une pensée et des valeurs fondatrices vieilles d’il y a trois siècles, mais une jolie manière de se souvenir et d’acter l’importance d’un journal satirique en 2019.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Avec Mirages, la réalité de Will n’est que talent

    Mirages, de Will, par Vincent Odin, Editions Daniel Maghen, 408 pages. 59 €. Pour ...

    La fin de Fluide glacial

    La fin du monde n’est toujours annoncée – selon certaines interprétations du calendrier Maya ...

    Jules et Jim au temps des nanotechnologies

    Presque maintenant, Cyril Bonin. Editions Futuropolis, 72 pages, 17 euros. C’est un peu Jules ...

    La Voix du Nord lance sa Grande série de BD sur la Grande Guerre

    La Voix du Nord propose une collection “exclusive” sur “14-18 en BD”. Réédition de ...

    Le journalisme au bout du Téléscope

    La suite de la “vie de journaliste”, par le dessinateur Ludovic Rio, sur le ...

    Enjeux environnementaux et sociétaux dans la “Revue dessinée”

    Derrière sa couverture noire, avec son ours blanc surpris d’être ainsi marqué d’un code ...