Le commissaire Kouamé en son jardin

    Commissaire Kouamé, tome 1: un si joli jardin, Marguerite Abouet et Donatien Mary. Editions Gallimard Bande dessinée, 104 pages, 20 euros.

    Marguerite Abouet publie donc quasiment en même temps un nouvel album en même temps que son dessinateur d’Aya de Yopougon, Clément Oubrerie. Mais tandis qu’il fait revivre Voltaire jeune, elle est resté fidèle à son Afrique natale.

    Pour Commissaire Kouamé, Marguerite Abouet s’éloigne cependant totalement de la belle et douce Aya. Elle s’intéresse cette fois à un personnage d’un commissaire de police ivoirien, Marius Kouamé, au physique particulier, toujours bien endimanché et aux méthodes plus que controversées pour obtenir des aveux. Il forme un drôle de tandem avec son adjoint Arsène, un blanc à chemises fleuries particulièrement expert dans les interrogatoires musclés et brutaux.
    Tous deux doivent retrouver les assassins du magistrat Traoré Compliqué, ami personnel du commissaire, retrouvé mort dans un sordide hôtel de passe.

    On suit avec une certaine jubilation ce polar déjanté et loufoque avec ce duo de flics, assez improbable entre ripoux et redresseurs de tort. Même les scènes de violence se révèlent humoristiques. La description de la société ivoirienne contemporaine apporte une touche exotique et sociologiquement intéressante à cette aventure. On découvre une galerie de personnages représentatifs de la culture africaine, écartelée entre traditions et modernité.

    Le dessin très nerveux et naïf de Donatien Mary, au style faussement enfantin, et bien coloré sublime le scénario. Le commissaire Kouamé a de beaux jours devant lui. N’en déplaisent aux bandits !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste depuis près de 20 ans, dans différents titres de la presse locale, tombé dans la marmite des bulles, quand il était petit, en découvrant Snoopy puis les aventures d'un naufragé du A, des Tuniques bleues ou encore d'un Gentilhomme de fortune accompagné d'un célèbre révolutionnaire russe. Toujours passionné de BD, a collaboré à l'éphémère magazine BachiBouzouk, écrit un mémoire sur "L'Association" en 1999 sous la direction de Pierre Christin (IUT de journalisme de Bordeaux) puis aujourd'hui chroniqueur à Bulles Picardes.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Se battre, pour fuir ou pour vivre ?

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    “Siné Mensuel” au niveau de l’actualité caricaturale

    Quand l’actualité devient elle-même caricaturale, c’est un plaisir pour la satire. C’est un peu ...

    Il y a de l’Ekhö !

    Ekhö, tome 1: New York, Arleston, Barbucci, éditions Soleil, 48 pages, 13,95 euros. Des ...

    Verdun, les coulisses d’une bataille

    Verdun, avant l’orage, Jean-Yves Le Naour (scénario), Marko et Holgado (dessin). Editions Grand Angle, ...

    Angoulême s’apprête à rugir de plaisir !

    Programmée du 24 au 27 janvier, la 46e édition du Festival international de la bande ...

    Alice toujours nulle part ailleurs

    Alice au pays des singes, livre 2, Tébo (scénario), Kéramidas (dessin). Editions Glénat, 48 ...