Coronavirus: confinés, pensez bandes dessinées à lire gratuitement (ou à tarif réduit)

    Comme tout le reste du monde littéraire, le secteur de la bande dessinée est bouleversé par l’épidémie de Covid-19, avec une annulation de toutes les manifestations (dont les Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens) et des reports en cascades pour les parutions prévues en ce printemps.

    Dans le même temps, les offres ponctuelles de lectures gratuites ou de produits spéciaux se sont multipliés ces jours derniers. Sans prétendre, loin de là, à l’exhaustivité, en voici déjà quelques uns.

    Des albums à lire gratuitement en version numérique en ligne…

    Plusieurs éditeurs ont décidé d’offrir ponctuellement certains de leurs tires. C’est le cas des éditions Dupuis avec notamment un Kid Paddle, le tome 25 de Jérôme K. Jérôme Bloche ou le joli (et patrimonial) Fille du professeur de Sfar et Guibert. C’est aussi le cas chez Dargaud, qui mêlent des séries récentes (dont Mia et Co des auteurs des Hauts-de-France Nicolas Hitori De et Vanyda) mais aussi des classiques, comme XIII, La Marque jaune de Blake et Mortimer ou le premier tome du Scorpion, de Marini. Même approche pour les éditions Delcourt ou Soleil, qui privilégient les premiers tomes de leurs séries.

    La Boîte à Bulles met en place un dispositif à peu près similaire, avec des albums en lecture libre pendant 72 heures, via leurs réseaux Facebook, twitter ou Instagram (ce dernier réseau étant le plus pratique pour visualiser l’offre).

    Même démarche chez Robinson, la nouvelle maison d’édition BD de Hachette qui propose un magazine numérique hebdomadaire, à télécharger chaque vendredi avec, à l’intérieur, son lot de récits complets.

    Autres albums mis en ligne gratuitement par le réseau des librairies BD Fugue, qui proposera très régulièrement des titres. Pour l’instant, le tome 1 de Koma, de Wazem et Peeters album de huis-clos et de confinement à sa manière un brin oppressante et le tome 1 du Camp Poutine

    Politique plus restrictive chez Urban Comics, qui se contente de proposer le premier chapitre d’une série: un mardi sur deux, le premier chapitre d’un titre Urban Link sera mis en ligne. Pour commencer, Catwoman Under The Moon, disponible en cliquant ici ; chaque mercredi et dimanche, ce sera le premier chapitre d’un titre Urban indies, dont dès aujourd’hui le premier chapitre complet de l’hilarant I Hate Fairyland – où justement, Gertrude vit très mal son confinement dans le monde magique !

    Dans une même logique “d’incitation”, la plateforme de BD en ligne Webtoon Factory offre un mois d’abonnement gratuit

    … Et des offres à tarif réduit

    A défaut de gratuité – après tout, tout travail à un coût et ce n’est pas un journaliste, qui se bat chaque jour pour expliquer que l’info n’est jamais gratuite qui dira le contraire… certains proposent des offres spéciales en ces temps de confinement. Par exemple les éditions Glénat, qui diffusent plus de 100 titres en version numérique à moitié prixAu programme 38 comics (à 4,99 € l’exemplaire), 31 BD adultes et 54 BD jeunesse, dont tous les Titeuf.

    La Revue dessinée, dont le nouveau numéro devait sortir ces temps-ci, propose pour sa part Pendant toute la période du confinement une lecture numérique de tous ses anciens numéros au prix de 5€. Quant aux deux derniers numéros (26 et 27) ils passent en numérique au tarif de 12 euros (contre 16 pour l’édition papier).

    Des activités ludiques 

    Pour les plus petits, le Journal Spirou  propose chaque jour une activité gratuite (et le journal reste disponible en kiosque).⁣⁣⁣ Ainsi, ce dimanche 29 mars, c’était la possibilité d’accéder à Spirou, spécial couleurs et coloriages (disponible jusqu’au 4 avril sur la plateforme Izneo).

    Ankama, de son côté offre le dernier-né d’Ankama Animations, le dessin animé Abraca sur la plateforme jeunesse de France Télévision. 

    De quoi rendre les adultes jaloux ? Ankama a pensé à eux aussi en proposant de télécharger gratuitement l’excellent Cahier de vacances du Label 619 (attention, c’est aussi drôle que trash, avec des gangsters, des dictateurs à portraiturer ou des armes à classifier…).

    Bonnes lectures, en attendant un éventuel prochain retour autour de nouvelles offres de BD.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Olivier Tallec est de retour

    Je reviens vers vous, Olivier Tallec. Editions Rue de Sèvres, 56 pages, 14 euros. ...

    Samedi Comics avec Mast à Saint-Quentin

    Les amateurs de comics seront sans aucun doute présents à la toute nouvelle médiathèque ...

    Goscinny, le récit d’une vie s’expose à Paris

    Deux expos, la parution récente d’un Petit Nicolas “en version originale” et la sortie ...

    Le petit déjeuner, c’est sacré pour Lili Crochette

    Lili Crochette, tome 3: sacrilège au p’tit déj’, Joris Chamblain (scénario), Olivier Supiot (dessin). ...

    David François et Chaplin au Labyrinthe

    David François, dessinateur amiénois de Chaplin en Amérique (éditions Rue de Sèvres) dédicacera à ...