Croc-en-jambe, tragicomédie trash dans la Lorraine profonde

     La vengeance de Croc-en-jambe, Matthias Lehmann et Nicolas Moog (scénario et dessin). Editions Fluide glacial, 88 pages, 16,90 euros.

    Pas facile d’être musicos itinérants, comme Nic et Matt. Surtout quand, après avoir décroché un contrat pourri, on se retrouve en pleine guerre des gangs dans une vallée mosellane paumée.

    Dans l’ex-bassin minier de la vallée de la Fensch, l’industrie de l’acier a laissé place à une autre activité très lucrative: le trafic de shit entre la France et les Pays-Bas géré de main de maître par Carl Schwartz, alias “Croc-en-jambe” – à cause de sa jambe perdue et désormais remplacée par un arceau à la Oscar Pistorius. Ce dernier impose sa loi aux forains de Pakita Jung et au gang des kabyles de Fayed Bekhti. Mais l’assassinat du fils du patriarche va faire sauter ce fragile statu quo et transformer la fête foraine en stand de tir géants à balles réelles. Et dans tout ce chaos déprimant, l’amour naissant entre deux adolescents déchirés entre leurs familles respectives parviendra-t-il à à survivre, lui aussi ?

    Connu pour son travail avec la technique de la carte à gratter (illustré par sa magnifique Favorite, voilà deux ans), Matthias Lehmann s’associe ici avec Nicolas Moog (brillant illustrateur par ailleurs de la rubrique musicale “Face B” dans la Revue dessinée) qui amène son background messin. Et les deux auteurs, tout comme pour le scénario, parviennent à fusionner leurs styles de façon étonnante, avec un trait oscille entre le style cartoon plutôt rond et certains personnages ou des arrières-plans hachurés instillant un climat très particulier. Une ambiance étonnante renforcée par la bichromie alternativement verdâtre ou orangée.

    Le récit est tout aussi original, tragicomédie trash mixant les influences du Parrain et une version modernisée de Roméo et Juliette (ou de West Side Story, plus proche de l’ambiance de ce Croc-en-jambe) mais aussi un arrière-fond de sociologie lorraine appliquée à la description de cette ville de Bruckange dirigée par son maire d’extrême-droite fricotant avec la pègre…  Résolument singulier, punk et très attachant. 

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le débat se caricature autour de Charlie hebdo

    Cette “affaire” de Charlie hebdo et de ses nouveaux dessins de Mahomet devient assez ...

    Mal de mère et sacrée gueule de bois

    Mal de mère, Rodéric Valambois. Coll. Quadrants / Editions Soleil, 224 pages, 18,95 euros. ...

    Les Etats-Unis dans la Grande Guerre en noir et blanc

    La Grande Guerre vue par les Américains, carnet du Cpt. Alban Butler Jr, de ...

    F’murrr dans les alpages éternels

      Le dessinateur F’Murr est décédé ce mardi 10 avril. Agé de 72 ans, ...

    Desseins d’aujourd’hui dans la Revue dessinée n°6

    Sixième parution pour la Revue dessinée en cet hiver 2014-2015. Avec un numéro toujours ...