Daniel Maghen satisfait de sa première vente

    Le galeriste et éditeur parisien Daniel Maghen se montre satisfait pour sa première vente aux enchères de planches originales organisée en son nom, ce vendredi 11 octobre.

    Dans un communiqué de presse, il annonce un résultat total de 2 406 079 euros de chiffre (TTC), soit “un taux de vente exceptionnel de 94% en valeur”, et 80% des oeuvres présentes.

    Sans surprise, la meilleure vente a été faite avec un original de couv’ du Petit Vingtième de l’île noire, signé Hergé, parti à 264 000 euros, mais en dessous donc de l’estimation (envisagée à 270 000 –  300 000 euros). Au total, les six lots Hergé se sont montés à 517 200 euros.

    Parmi les autres meilleures ventes, Juan Gimenez a vu partir sa couverture de la Caste des Méta-Barons à 37 700 euros, Alex Alice celle du Troisième Testament pour 31 600 euros et les cinq lots d’oeuvres de Franquin ont été vendus pour 279 120 euros (dont une couv’ de Spirou et Fantasio pour 191 000 euros). De son côté, les cinq lots signés Jean Giraud sont partis pour 85 100 euros et une demi-planche de Corto Maltese, de Hugo Pratt, à 52 640 euros.

    Dans la première partie de la vente, dédiée spécifiquement à André Juillard, 29 des 31 oeuvres présentées ont été vendues, pour un montant global de 350 000 euros (contre une estimation à 230 000 euros). La meilleure vente ayant été obtenue par une planche originale du Cahier bleu, de 1993 à 37 000 euros (contre 10 000 euros estimés).

    Une planche originale du “Cahier bleu”, meilleure vente pour la partie concernant des oeuvres d’André Juillard.
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une tarte pour se réconcilier avec les épinards

    Un peu de tarte aux épinards, tome 1: bons baisers de Machy, Philippe Pelaez ...

    Une enquête à croquer

    Les croques, tome 1: tuer le temps, Léa Mazé. Editions de la Gouttière, 69 ...

    Le diamant noir du Kebek

     Kebek, Philippe Gauckler. Editions Daniel Maghen, 88 pages, 19,50 euros. Tout a commencé par ...

    Siné a passé l’arme à (l’extrême) gauche

    Ce jeudi 5 mai, à 8 heures, le dessinateur Siné est décédé à l’hôpital ...