Danthrakon, une nouvelle saga à la sauce Arleston

    Danthrakon, tome 1: le grimoire glouton, Christophe Arleston (scénario), Olivier Boiscommun (dessin), Claude Guth (couleurs). Editions Bamboo, coll. Drakoo, 56 pages,

    Vous avez aimé l’univers de Troy ? Vous apprécierez sûrement celui de Kompiam, où vivent différentes races: humains mais aussi batraciens kohatolas, mandrioles reptiliens, bursus plantigrades ou rongeurs kobls. Et, dans cette cité-Etat aussi, la magie règne en maître. Magie du verbe, la plus élevée, magie des éléments et magie du sang, la plus puissante et dangereuse. Et de même que Lanfeust était un modeste forgeron embarqué contre son gré dans de trépidantes aventures, c’est un marmiton qui est au coeur de cette nouvelle aventure.

    Nuwan est apprenti auprès du chef Rumbopöh, cuisinier du grand mage Waïwo. De basse extraction, Nuwan ne devrait avoir aucunes perspectives ni accès à la connaissance. Mais la jolie Lerëh, élève de maître Waïwo dont il est un peu amoureux, lui apprend à lire. C’est ce qui va le pousser, un soir, à feuilleter un grimoire aux pouvoirs fabuleux que Waïwo vient d’acquérir: le Danthrakon. Et Nuwan va alors subir dans son corps les effets magiques du livre, déclenchant un effet boule de neige qui va bouleverser la cité et transformer radicalement la vie du marmiton et de sa belle.

    Libéré (malgré lui) de Lanfeust Mag, Christophe Arleston s’est lancé dans un nouveau challenge, en développant l’heroïc-fantasy aux éditions Bamboo, à travers la collection Drakoo, dont il s’est donc chargé de réaliser le premier album paru.

    Prévu en trois albums, Danthrakon ne dépaysera donc pas les fans des aventures de Lanfeust ou des Trolls. Rien de révolutionnaire, certes, mais un (anti)héros sympathique vite dépassé par les forces qui se sont emparées de lui, une jeune fille au fort caractère et jusqu’à Kompiam qui n’est pas si éloignée que cela d’Eckmülh. Ajoutons donc un grimoire magique aux sonorités évoquant le Necronomicon de Lovecraft – en moins effrayant quand même.

    Si l’ambiance reste familière, Arleston parvient à bien se renouveler concernant l’intrigue. Le récit, joliment mis en scène par Olivier Boiscommun (qui a pratiqué récemment le genre animalier-antropomorphe avec Le Règne), démarre fort et embarque le lecteur dans une histoire prenante (avec un cliffhanger surprise susceptible de bien relancer le tome 2). Aventure, romance et un zeste d’humour (moins marqué que dans les premiers Lanfeust) complètent la sauce.

    Une jolie entrée en matière (complétée par un cahier graphique apportant des précisions sur les personnages, pour la première édition). Et un bon début pour une collection Drakoo qui annonce déjà deux autres albums dès le mois prochain: La Pierre du chaos (par Gabriel Katz et Stéphane Créty et une guerre sans merci dans un monde proche de la Rome antique) et Dragon & Poisons (d’Isabelle Bauthian et Rebecca Morse, autour d’une quête dans l’antre d’un dragon). Deux albums dont les premières planches diffusées se montrent plutôt alléchantes.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Iznogoud, un père et sans impairs

    Les nouvelles aventures d’Iznogoud, t.2: Iznogoud de père en fils, Laurent Vassilian (scénario), Nicolas ...

    Muslim show 3 : La fête des voisins

    Muslim show, tome 3 : voisins, voisines, Noredine Allam, Greg Blondin, éditions du BDouin, ...

    Les Trois Mousquetaires revisités sous l’oeil de Milady

    Milady ou le mystère des mousquetaires, Sylvain Venayre (scénario), Frédéric Bihel (dessin). Editions Futuropolis, ...

    Entre polar et fantastique, Peeters et Lehmann entrent dans la légende

    L’homme gribouillé, Serge Lehmann (scénario), Frederik Peeters (dessin). Editions Delcourt, 320 pages, 30 euros. ...