Des héros pas encore populaires

    Héros du peuple, tome 1: l’assassin sans visage, Régis Hautière (scénario), Patrick Boutin-Gagné (dessin), Olivier Vatine (idée originale et storyboard). Editions Comix Buro / Glénat, 56 pages, 14,50 euros.

    Par sa thématique et son style, cet album correspond au plus près aux ambitions graphiques affichées par le label Comix Buro et son iconographie clin d’oeil de l’esthétique soviétique ou, ici, maoïste.

    Tout débute pourtant plutôt dans le registre du polar hard-boiled. A Shanghaï de nos jours, une série de meurtres violents ensanglante la ville. A côté de chacune des victimes, un court extrait du Petit livre rouge de Mao Zedong. Mais bientôt, un robot volant va aussi venir semer le trouble dans la cité. Et ces faits divers masquent peut être une affaire d’Etat plus politique, comme l’inspecteur Wan Shen va s’en rendre compte lorsqu’on lui met dans les pattes la (jolie) camarade Shao Qian, de la sécurité d’Etat. En parallèle, quelque part dans la Chine profonde, un jeune garçon aux étonnantes facultés psychiques, accélérant le vieillissement des êtres et choses, se fait recruter dans une étrange école pour des gens comme lui, dotés de aux super-pouvoirs.

    On l’aura compris, les super-héros n’émanent pas uniquement des Etats-Unis d’Amérique. Pas de copiage intempestif cependant, puisque l’idée en revient au duo très français Régis Hautière et Olivier Vatine. Et que ce projet a germé voilà plus de dix lorsque les deux auteurs, qui se rencontrent à Pékin, se disent qu’une illustration de Vatine (parodiant une image de propagande en superman rouge) pourraient bien faire une histoire amusante. Depuis, le comics Red Son (évoquant l’arrivée de Superman dans un kolkhoze) a un peu occupé le terrain. D’où, comme Olivier Vatine s’en explique dans le dossier de présentation du label Comix Buro, ce virage vers cette sorte d’X-Men chinois avec un vieux sage barbu en guise de professeur Xavier.
    Le dessin québécois Patrick Boutin-Gagné, dans une veine semi-réaliste, joue d’ailleurs la carte du style comics, dynamique et efficace.

    A mi-parcours du diptyque, cette série B laisse quand même encore un peu mitigé, ou pour le moins perplexe. Dense et menant trois récits en parallèle, cette première partie est essentiellement un album d’exposition, même si le cliffhanger percutant de la dernière planche commence à faire converger les histoires. A voir donc, avec le tome 2, si ces héros du peuple vont parvenir à vraiment devenir populaires.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Premier round bien soutenu

    Blue note, tome 1, Mathieu Mariolles (scénario), Mikaël Bourgouin (dessin), éditions Dargaud, 72 pages, ...

    Joffo toujours sous une bonne étoile avec Kris et Maël

    Un sac de billes, seconde partie, Kris, Vincent Bailly, éditions Futuropolis, 64 pages, 16,25 ...

    Nobody Owens, un inconnu qui gagne à être connu

    L’étrange vie de Nobody Owens, vol1 et vol 2, Neil Gaiman, P.Craig Russel (scénario). ...

    Les tensions s’exacerbent chez les enfants de Jessica

    Les enfants de Jessica, tome 2: jours de deuil, Luc Brunschwig, Laurent Hirn, éditions ...

    Basculement collectif

    Le jour où ça bascule, collectif. Editions Humanoïdes associés, 132 pages, 21,99 euros. 40 ...

    Joyeux Noël pour tous et pour les Monstres d’Emill Ferris

    Une info et un joli cadeau, signé Emil Ferris et son éditeur. L’album Moi ...