Descender, destins singuliers

    Descender, tome 3: Singularités, Jeff Lemire (scénario), Dustin Nguyen (dessin). Editions Urban comics, 120 pages, 14 euros.

    Petit rattrapage en cours, alors que la parution du tome 4 de cette superbe saga de science-fiction est annoncée pour mi-novembre. Le “rattrapage”, est d’ailleurs au coeur de ce troisième album, après une entrée en matière très dense et entraînante dans les deux premiers tomes (soit donc les 11 premiers chapitres). Un rattrapage à la fois collectif et singulier, mettant à jour les “singularités” de chacun des principaux protagonistes, humains, robots ou créatures hybrides.

    Chacun des chapitres, ici, relève de flash-backs successifs sur les étapes décisives du passé des personnages. On comprend la dureté de “Tim-22” à travers la manière dont il a été traité depuis son “achat” sur Niyrata, dix ans auparavant, jusqu’à son sauvetage par Psius, le chef de la résistance robotique devenu son nouveau “père”. On saisit aussi la volonté d’émancipation de Telsa, qui vu en direct, enfant, la mort de sa mère, tuée par les Moissonneurs, ces mystérieux robots géants et en a tiré la volonté farouche de devenir soldat d’élite. Un destin un peu comparable à celui d’Andy, devenu orphelin après la mort de sa mère, qui se sacrifia pour lui sur la colonie minière de Dirishu, que la haine des robots fit devenir liquidateur. C’est aussi sur Dirishu que va s’opérer le changement chez le fidèle robot-chien Bandit et la révolte du robot-mineur Foreur.

    Jamais répétitifs, les chapitres sont ouverts par un superbe dessin portrait pleine page et bénéficient toujours du style particulier de Dustin Nguyen, son trait fin et léger et son traitement épuré, très poétique, à l’aquarelle.

    De quoi attendre, mieux informés, la suite de l’aventure. Mais en trois volumes, Descender s’affirme comme l’une des grandes réussites de la bande dessinée “comics US” de SF contemporaine avec Saga. Deux belles réussites éditoriales également pour Urban Comics.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Atterrissage réussi sur Zarkass

    Piège sur Zarkass, tome 1: une chenille pour deux, Yann, Didier Cassegrain, éditions Ankama, ...

    Un bel envol vers les étoiles

    Le château des étoiles, n°1, Alex Alice, Rue de Sèvres, 24 pages, 2,95 euros. ...

    Ils ne dormaient jamais !

    Pinkerton – Tome 1 : Dossier Jesse James – 1875, Remi Guerin  & Sebastien Damour. ...

    La Saga de Grimr s’expose chez Octopus

    Pour ceux, nombreux, qui ont apprécié La Saga de Grimr (Fauve du meilleur album d’Angoulême ...

    Premières Bulles révolutionnaires pour “l’Humanité”

    L’Humanité et la bande dessinée, c’est une longue histoire, comme l’a rappelé Pierre Serna ...