Descender bien en orbite

    Descender, tome 4: mise en orbite, Jeff Lemire (scénario), Dustin Nguyen (dessin). Editions Urban comics, 128 pages, 14,50 euros.

    Toujours éclatée, l’intrigue s’accélère. Sur la lune mécanique, base de la résistance robotique, Tim-21 et son alter égo maléfique Tim-22 s’engagent dans un combat à mort, tandis que le lieutenant Psius et le Dr Quon découvrent les redoutables armes à disposition des robots. Pendant ce temps, sur la planète Sampson, Andy et Elfie se retrouvent et tentent de renouer leur relation amoureuse.
    Et sur la planète Nyrata, le CGU (le gouvernement galactique) se prépare à une opération d’envergure contre les robots, persuadé qu’une des solutions au problème pourrait bien être le petit robot humanoïde Tim-21. Tandis que les héros vont progressivement converger, d’autres dangers vont se révéler, dans une saga qui est encore loin d’avoir révélé tous ses secrets…

    Après un volume 3 plus introspectif, tourné sur le passé des personnages, ce nouveau tome redonne pleinement sa place à l’aventure. Avec virtuosité même, dans un premier chapitre d’une vingtaine de pages bâti en split-screen horizontal. L’histoire, plus globalement, fait aussi un sacré bond en avant, replaçant les enjeux principaux de la saga, réunissant une bonne partie des protagonistes pour une nouvelle confrontation d’ampleur entre les robots et les humains.
    Les personnages, désormais tous bien charpentés et avec plus d’épaisseur (c’est au tour cette fois du robot Foreur d’avouer son pesant secret), demeurent tous très attachants. Et la fin du volume, avec le déclenchement de la revanche des robots laisse augurer encore de jolis rebondissements.
    Au bout de ses quatre premiers volumes, cette série est effectivement très bien “mise en orbite”. Et Descender continue à grimper dans les hauteurs des meilleures sagas de science-fiction.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    C’est fort, Apache !

    Apache, Alex W.Inker. Editions Sarbacane, 128 pages, 22,50 euros. On peut saluer le jury ...

    Quand le Diable se met au vert avec Loïc Sécheresse, c’est hilarant et éco-responsable

    En début d’année, Dupuis a lancé sa plateforme de BD numérique, Webtoon Factory. Celle-ci ...

    Noir c’est noir, en bande dessinée !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Bon anniversaire Franquin, en noir et toujours haut en couleur

    Franquin, il était une fois les idées noires, dirigé par Gérard Viry-Babel, éditions Fluide ...

    Retour de poids pour la Ribambelle

    La Ribambelle au Japon, Zidrou, Krings. Editions Dargaud, 48 pages, 10,50 euros. Cette fois, ...