Deux festivals et quelques auteurs primés à Blois et Creil

    Deux festivals attachants avaient lieu le week-end dernier: le 36e festival BD Boum de Blois et le 33e Salon du livre et de la BD de Creil, dans l’Oise.

    La possibilité d’ubiquité n’étant pas encore donnée à l’humanité, du moins au modeste représentant de celle-ci qui écrit ces lignes, c’est la mort dans l’âme qu’il a fallu choisir entre deux belles manifestations, ces 23 et 24 novembre. Et privilégier la “préférence régionale” picarde.

    De Blois…

    Le “tableau final” du festival 2019 de Blois.

    Pour sa 36e édition, BD Boum à Blois, joli chef-lieu du Loir-et-Cher, avait bien soigné son affiche (au sens imagé, mais aussi littéral, avec la superbe affiche réalisée par Emmanuel Lepage). Et, au final, le palmarès vaut aussi le détour.

    C’est ainsi Emile Bravo (auréolé récemment de sa reprise magnifique des aventures de Spirou et Fantasio sous l’occupation) qui a été désigné “Grand Boum” de la prochaine édition, pour l’ensemble de son oeuvre. C’est-à-dire invité spécial en charge de la réalisation de l’affiche 2020.

    Autre auteur talentueux – légitimement – primé: Zidrou, par le prix Jacques-Lob qui récompense un scénariste. Sinon, la Région Val de Loire a récompensé, pour sa “portée citoyenne”, l’émouvant témoignage d’Aude Mermilliod sur l’avortement, Il fallait que je vous dise (ed. Casterman) et nos confrères du quotidien La Nouvelle République ont mis en avant comme chaque année un auteur régional, à savoir cette fois Fabrice Meddour (pour son dernier album Après l’enfer, ed. Grand Angle).

    … A Creil

    Les deux auteurs BD primés à Creil cette année. A gauche Greg Tessier et à droite Xavier Coste (avec juste derrière lui, Arno Monin, lauréat 2018)

    Si le voyage était à l’honneur à Blois, c’était l’amour qui dominait à Creil, selon le thème de l’année, illustré par une jolie affiche également d’Arno Monin (primé l’an passé). Lui a succédé, pour l’auteur de BD de l’année Xavier Coste pour son A comme Eiffel (ed. Casterman), qui aura la tâche d’illustrer la thématique de l’an prochain, à savoir “l’art”.
    Et en matière de “BD jeunesse”, c’est l’auteur creillois Greg Tessier qui a été mis à l’honneur pour Mistinguette et sa nouvelle déclinaison Mistinguette & Cartoon.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Druillet s’expose et s’impose

    Philippe Druillet, textes Benjamin Legrand, Editions MEL Publisher, 360 pages, 49 euros. Vuzz, l’intégrale, ...

    F’murrr dans les alpages éternels

      Le dessinateur F’Murr est décédé ce mardi 10 avril. Agé de 72 ans, ...

    Le petit déjeuner, c’est sacré pour Lili Crochette

    Lili Crochette, tome 3: sacrilège au p’tit déj’, Joris Chamblain (scénario), Olivier Supiot (dessin). ...

    Une histoire d’amour en toute transparence

    Les petites distances, Véronique Cazot (scénario), Camille Benyamina (dessin). Editions Casterman, 152 pages, 22 ...