Du beau monde sur la route de Whiskyville

     Sur la route de Whiskyville, Macon Blair (scénario), Joe Flood (dessin). Editions Rue de Sèvres, 168 pages, 18 euros.

    Les Etats-Unis de la grande dépression des années 30. Une mélodie plaintive à l’harmonica et à la guimbarde ou au banjo. L’ambiance est posée et l’aventure haletante de Jed et Thanny peut partir.

    Ces deux hobos alcoolos rêvent de rejoindre la cité de Whiskyville, légendaire cité des alcools dont Jed a obtenu la carte au trésor. En attendant, ils se contenteraient bien de cette odorante tourte, posée sur un rebord de fenêtre. Pas de chance, c’est celle de Maggie, la femme du redoutable sergent O’Feathers. Et lorsque celle-ci décède, à la suite d’un incident improbable, Jed et Thanny vont avoir le sergent, ivre de vengeance, et ses hommes aux trousses. C’est le début d’une fuite éperdue dans le Vieux Sud et ses habitants haut en couleur.

    Drôle d’album. Le résumé, ci-dessus, laisse entrevoir un récit d’aventure enlevé et burlesque. Ce qu’il est. Mais celui-ci bifurque aussi régulièrement vers des notes plus tragiques, et enchaîne les morts violentes et les ruptures de ton. Un côté foutraque et surprenant qui fait tout le charme de ce road-trip déjanté. Les 168 pages se dévorent ainsi d’une traite, grâce aussi au charme attachant du duo principal imaginé par l’acteur-réalisateur-producteur Macon Blair et le dessinateur Joe Flood, qui met tout cela en scène avec dynamisme, dans un style semi-réaliste vif et coloré.

    On peut saluer la pertinence éditoriale des éditions Rue de Sèvres pour avoir chopé cette histoire singulière, conçue comme une balade country hallucinée et passablement alcoolisée, mais portée aussi par le souffle grisant de la liberté de Jed et Thanny.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Retour aux sources de l’oeuvre de Stefan Wul

    Retour à zéro (les univers des Stefan Wul), Thierry Smolderen (scénario), Laurent Bourlaud (dessin). ...

    L’amnésie du tueur

    Minas Taurus, tome 1 : Ordo av  chaos, Thomas Mosdi et David Cerqueira. Editions le ...

    Philippe Luguy garde la Ligne

    Ligne d’auteur: Philippe Luguy. Editions OpaleBD.com, 66 pages, 20 euros. C’est donc aujourd’hui que ...

    Pourquoi ces petites fables contemporaines de Christophe Chabouté séduisent autant

    Fables amères, tome 2: détails futiles, Christophe Chabouté. Editions Vents d’Ouest, 104 pages, 13,90 ...

    Le brillant jeu des trônes des 5 terres

     Les 5 terres, Cycle 1-Angleon, tome 1: De toutes mes forces, Lewelyn – alias ...

    Letter 44, impact maximal

    Letter 44, tome 3: Matière négative, Charles Soule (scénario), Alberto Jiménez Alburquerque (dessin). Editions ...