Un nouveau millésime new-yorkais sur Ekhö

    Ekhö, tome 8: la sirène de Manhattan, Christophe Arleston (scénario), Alessandro Barbucci (dessin). Editions Soleil, 48 pages, 14,50 euros.

    Cette fois, la belle Fourmille Gratule n’a pas eu à aller loin pour basculer dans une nouvelle aventure. Après Londres, Rome, Barcelone ou Hollywood, c’est à New York – où elle avait débarquée dans ce “monde-miroir de la Terre” – à quelques pas de son agence qu’elle se fait de nouveau posséder par l’esprit d’un mort. Son ami Yuri Podrov ayant fait fortune en revendant sa start-up de messagerie rapide “d’oiseaux bleux” (lancée dans le tome 6), elle était invitée pour une soirée en tête à tête dans un restaurant gastronomique. Mais l’âme du sommelier Alexandre, assassiné à la cave, a tôt fait de trouver refuge en elle. Sans perdre un instant, Yuri et elle, cherchent à remonter la piste du criminel. Après avoir risqué le pire dans les égouts (où, il semblerait bien que la rumeur des crocodiles géants soit plus qu’une rumeur, sur ce “monde-miroir” de la Terre), ils débarquent dans la soirée de dégustation de grands crus organisé par le preshaun Van Piperzeel où Alexandre devait oeuvrer. C’est là que va dévoiler un complot d’envergure, née d’une vengeance qui vient de loin… et des égouts aussi, accessoirement.

    C’est avec un vrai plaisir ludique que l’on découvre maintenant chaque nouvel album d’Ekhö. Une fois encore, l’intrigue est totalement fantaisiste et rondement menée, bourrée de clins d’oeil et de références à la ville choisie (comme ici un céphalopode jouant les King-Kong sur l’Empire State building). Un plaisir renforcé par le dessin d’Alessandro Barbucci, manifestement de plus en plus à son aise dans cet univers parallèle hautement loufoque. On savourera particulièrement ici la faune new-yorkaise, du scarabée-fourgon de police aux dinosaures livreurs de pizzas ou au taxi jaune reptilien. Sans oublier le vrai-faux méchant et le dénouement fortement arrosé. On déplorera juste la quasi-absence des preshauns, ces petits rongeurs et vrais maîtres d’Ekhö.
    Les enjeux – tout relatifs, finalement – du premier cycle oubliés, ces one-shots successifs se lisent désormais pour eux mêmes, en toute légèreté.

    A noter que comme pour les tomes précédents, un tirage spécial en noir et blanc grand format paraîtra le 5 septembre.

    Et, bonus supplémentaire, un jeu-concours est associé à ce nouvel album, permettant de gagner un séjour à New York (avec dégustation de vins, notamment…). Pour cela, il suffit d’envoyer à la page consacrée au jeu une photo de vous posant avec un bagage et ce tome 8 d’Ekhö.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Folie furieuse à Wall Street

    The Golden Boy, Antoine Ozanam (scénario), Kieran (dessin). Editions Aaarg!, 80 pages, 17,50 euros. ...

    Maori qui rira bien le dernier

    Maori, tome 1: la voie humaine, Caryl Férey, Giuseppe Camuncoli, éditions Ankama, coll. Hostile ...

    Superbes intégrales

    Une chronique à écouter seulement, sur les géniales intégrales que Dupuis ressort avec de ...

    Bon anniversaire Franquin, en noir et toujours haut en couleur

    Franquin, il était une fois les idées noires, dirigé par Gérard Viry-Babel, éditions Fluide ...

    Re-mind, ça fait peur !

    Re-mind, tome 3, Alcante, Andrea Mutti, éditions Dargaud, 48 pages, 11,55 euros. Ce pourrait ...

    Et tchèques et mat

    La Druzina 1914-1918, Jacques Mazeau (scénario), Brada (dessin). Editions Glénat, 120 pages, 19 euros. ...