Emmanuel Guibert, élu au troisième tour Grand Prix d’Angoulême

    autoportrait d’Emmanuel Guibert

    La troisième fois a donc été la bonne pour Emmanuel Guibert.  Auteur éclectique et talentueux, il est aussi à l’aise dans la bande dessinée adulte, de reportage comme Le Photographe (ed. Dupuis), relatant le travail du photographe Didier Lefèvre dans l’Afghanistan en guerre des années 1980, qui demeure peut être son plus gros succès. Mais il est remarqué aussi pour une bande dessinée plus de témoignage, comme sa série intimiste autour de l’Américain Alan Cope (La Guerre d’Alan, l’Enfance d’Alan, Martha & Alan).

    Dessin extrait de La Guerre d’Alan Cope. Guibert, cette année, a atteint le sommet.

    Et puis, à côté de cela, Emmanuel Guibert est aussi une star de la BD jeunesse, voire enfantine, avec son personnage du petit âne Ariol, réalisé avec Marc Boutavant et qu’il décline aussi sur scène, dans un joli spectacle musical – présenté notamment à Amiens voilà deux ans.

    A 56 ans, son talent se voit donc consacré par ses pairs… Ce qui peut donner de l’espoir à l’Américain Chris Ware, lui aussi nominés dans le dernier trio d’auteurs ces trois dernières années !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Macron à cran

    Macronarchie, en marche forcée, Renaud Dély (scénario), Thibaut Soulcié (dessin). Editions Glénat, 64 pages, ...

    Le Rapport W au coeur de l’enfer d’Auschwitz

     Le rapport W, infiltré à Auschwitz, Gaëtan Nocq. Editions Daniel Maghen, 250 pages, 29 ...

    Bootblack… il était une autre fois en Amérique

    Bootblack, tome 1, Mikaël. Editions Dargaud, 64 pages, 14 euros. Altenberg est un enfant ...

    Aaarg ! ne mollit pas

    Le n°5 de la belle revue Aaarg ! vient de débarquer. Avec un numéro ...

    Un appel (étudiant) à censurer Charb à la Sorbonne

    C’est un bandeau en haut de couv’ qui alerte et interpelle: “Qui veut encore ...