Une année au bureau avec Gaston Lagaffe

    Gaston Lagaffe, l’agenda-calendrier 52 semaines. Editions Hugo Image, 106 pages, 14,99 euros.
    Gaston Lagaffe, l’éphéméride. Editions Hugo Image, 365 pages, 9,99 euros.

    Alors que l’air du temps est au clean desk, au bureau-flex et globalement au nomadisme de bureau en phase avec l’esprit de la “startup Nation”, ces deux éphémérides conçus par Hugo & Cie apparaîtront comme un petit clin d’oeil ironique à ces nouveaux open space, tout en y étant tout à fait adaptés.

    En effet, Gaston Lagaffe demeurera toujours l’employé de bureau (et de rédaction en l’occurrence) le plus bordélique de l’histoire, se mouvant au milieu d’un foutoir incommensurable, devenu sa véritable maison. Même si l’année-anniversaire des 60 ans du personnage s’est achevée avec les derniers jours de 2017, on pourra toujours apprécier les facéties et le talent de Franquin.

    L’agenda 52 semaines permet d’avoir une vision globale de chaque semaine et offre la possibilité d’inscrire rendez-vous et notes  (pour ceux qui utilisent encore le papier) tout en bénéficiant de l’illustration de la semaine, puisée dans les oeuvres de Gaston Lagaffe. Et inséré dans son joli fourreau rouge, avec son moyen format (18 x 24 cm), il peut facilement être déplié et replié chaque jour si jamais son utilisateur doit changer d’emplacement ou de poste.

    Complémentaire (et mieux adapté pour les bureaux petit format), l’éphéméride journalier Gaston (dans sa boîte verte) se propose d’offrir “une gaffe par jour”, à effeuiller jour après jour, histoire de voir l’année s’écouler. Bon, en fait, la plupart des histoires-gags se poursuivent sur plusieurs jours, mais c’est une manière de renouer avec les histoires à suivre. En l’état, les images à suivre.

    L’agenda-calendrier déployé
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La revue dessinée picarde, c’est pour bientôt !

    A l’automne, une opération de financement participatif sera lancé en Picardie. Objectif : sortir ...

    Le Tueur reprend du service… d’Etat

     Le Tueur – affaires d’Etat, tome 1: traitement négatif, Matz (scénario), Luc Jacamon (dessin). ...

    Recettes de famille sicilienne au Basilicò

     Basilicò, Giulio Macaione. Editions Ankama, 160 pages, 14,90 euros. Maria est heureuse. Cela fait longtemps ...

    Traquemage, toujours plus fantaisiste qu’héroïque

    Traquemage, tome 2: le chant vaseux de la sirène, Wilfrid Lupano (scénario), Relom (dessin). ...

    L’émouvant épouvantail de Renaud Dillies s’installe chez Bulle en stock ce samedi

    L’émouvantail, Renaud Dillies. Editions de la Gouttière, 32 pages, 10,70 euros. Parution 18 janvier ...

    L’Argentine, ce n’est pas le Pérou avec Andreas

    L’Argentine, Andreas (dessin et scénario), Isabelle Cochet (couleurs). Editions Futuropolis, 96 pages, 18 euros. ...