Cavanna rassemble “Charlie” et “Siné”

    Le décès de Cavanna est salué, aujourd’hui, avec la même verve par Charlie Hebdo (qui sort étoffé d’un supplément spécial) et par Siné Mensuel (qui lui consacre un mini-journal à l’envers).

    Bon dessin de Riss, à découvrir parmi d'autres, dans Charlie Hebdo de cette semaine.

    Les morts sont toujours des braves types, c’est connu. Il arrive même qu’ils parviennent à dépasser où à suspendre les querelles de familles (l’inverse aussi, certes). C’est aujourd’hui le cas avec Cavanna et les deux journaux satiriques “ennemis” que sont Charlie Hebdo et Siné Mensuel… Trève, ou presque. Oncle Bernard (alias Bernard Maris) dans Charlie envoie un tacle pas très élégant sur la “méchanceté” de Siné (ainsi que celle de Choron et Bukowski). En retour, dans Siné Mensuel, un dessin de Faujour pointe, pas forcément bien plus subti, “les deux mauvaises nouvelles de la journée : Cavanna est mort, Philippe Val est toujours vivant” (même si le directeur de France Inter n’est plus celui de Charlie Hebdo depuis une paire d’années).

    Mais à part ça, les deux publications communient dans un même hommage, en dessins et en prose au “rital”, une semaine tout juste après l’annonce de son décès

    Charlie Hebdo exhume de grands textes

    Action légitime et attendue pour Charlie, journal que Cavanna a cofondé… deux fois (en 1970 après l’interdiction de Hara-Kiri hebdo, puis en 1991). Pour l’occasion Charlie Hebdo sort, ce mercredi, un numéro spécial. Ou plutôt, avec un cahier spécial qui reprend quelques grands textes de Cavanna, sur la censure, les cons, la culture, l’écologie, les animaux ou le français parus dans Charlie Hebdo (première manière) de 1969 à 1981. 16 pages joliment illustrées qui restituent bien toute la colère généreuse de “l’immortel”, et dont on déplorera juste l’absence de datation précise, ce qui fait perdre un peu de pertinence contextuelle.
    Pour le reste, assez curieusement, ce n’est pas le directeur de l’hebdo, Charb, qui signe un billet éditorial en page 2 (se contentant de son habituelle chronique en fin de journal), mais François Morel (très bon, comme toujours Morel). Et l’ensemble des collaborateurs y va de son évocation du disparu, en textes ou en dessins. Dans ce registre, on notera notamment les deux “fresques” de Cabu, sur l’homérique émission Droit de réponse lors de la fin du premier Charlie Hebdo puis sur la conférence de presse réunissant l’ensemble des collaborateurs du deuxième Charlie Hebdo, autour de Philippe Val et Cavanna… et avec Siné, tout à l’extrême droite (mais sans procès d’intention dans ce positionnement !), ou encore le minimaliste mais très réussi dessin de Riss (voir ci-dessus) qui, finalement dit tout.

    Siné renverse son journal

    Le mensuel de Siné est à peine moins légitime. Siné ayant été un collaborateur de longue date des deux Charlie Hebdo avant de se faire virer lors de la fameuse opération orchestrée par Philippe Val. Profitant d’une sortie également ce mercredi, le mensuel tire donc son chapeau de belle manière à Cavanna. En le mettant – littéralement – à nu, dans sa dernière page (et dans un esprit très Hara-Kiri). Une deuxième couverture qui ouvre six pages d’un journal spécial Cavanna tête-bêche. Plus ramassé, l’évocation (qui n’est pas un “hommage” prévient Siné) est tout aussi réussie. Dans sa “Zone”, Siné salue son “vieux pote” : “On n’était déjà plus si nombreux, nous autres, les empêcheurs de tourrner en couilles, merde ! C’était un mécréant, un vrai, pas un à la mie de pain qui appelle un prêtre à son chevet quand il sent qu’il va dévisser.” A l’intérieur de ce mini-journal spécial, notamment, une longue chronique de Sylvie Caster, des billets de Jean-Marie Laclavetine (qui fut l’éditeur du dernier ouvrage de Cavanna, Lune de Miel) ou Berroyer, une discussion à bâtons rompus autour du défunt entre Siné, Delfeil de Ton et “la petite Virginie”, l’historiographe de l’auteur. Le tout parsemé d’extraits de réflexions de Cavanna. Et, ici aussi, la plupart des collaborateurs, dessinateurs et chroniqueurs attitrés, y vont de leur souvenir, ou de leur évocation.

    Deux numéros “collector” donc, avant la cérémonie d’incinération de François Cavanna, ce jeudi au crématorium du Père-Lachaise.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Un joli hommage à Moebius

    Un joli hommage à Giraud – Moebius (plutôt Moebius ici) par la bloggeuse d’origine ...

    “Siné Mensuel” au niveau de l’actualité caricaturale

    Quand l’actualité devient elle-même caricaturale, c’est un plaisir pour la satire. C’est un peu ...

    Un voyage glaçant dans l’univers  lovecraftien

    Les montagnes hallucinées, tome 1, Gou Tanabe. Editions Ki-oon, 294 pages, 15 euros. Septembre ...

    L’ultime bataille des super-héros de DC Comics

     Dceased, Tom Taylor (scénario), Trevor Harsine, Stefano Gaudiano, James Harren, Laura Braga, Darick Robertson, ...

    Une vraie balade au coeur d’un album

    Il est assez rare de pouvoir évoluer au coeur d’un album de bande dessinée. ...

    Un grand petit livre sur les petits grands hommes…

    Petits et méchants, de Jean-Pierre Cagnat, éditions Le Castor astral, 96 pages, 13 euros. ...