Des infos fraîches sur Astérix

    Le 36e album d’Astérix, Le Papyrus de César sortira le 22 octobre. Le lancement a été fait aujourd’hui, depuis le premier étage de la Tour Eiffel. Sans l’album et en conservant le secret sur l’intrigue, mais en dévoilant quelques éléments. Dont la couverture et les premières planches (à retrouver plus bas, avec le reportage photo sur l’événement).

    Astérix_Papyrus Cesar_couvAstérix n’est plus – depuis longtemps – un simple personnage de bande dessinée. Mais un véritable événement éditorial (bande dessinée la plus vendue et traduite dans le monde) et aussi un élément du patrimoine national. Alors, quoi de plus logique que d’effectuer le lancement de sa nouvelle aventure au coeur d’un autre symbole de l’Hexagone: la Tour Eiffel.

    Ce lundi 12 octobre au matin, à J-10 de l’arrivée en librairies, l’événement avait en tout cas rameuté les médias français et étrangers. Quasiment une petite centaine de journalistes, de presse écrite, radio et télé ont assisté à cette conférence de presse tenue conjointement par Albert Uderzo, Anne Goscinny, Isabelle Magnac (l’éditrice en charge des éditions Albert-René), Didier Conrad (dessinateur) et Jean-Yves Ferri (le scénariste).

    Un lancement un peu atypique, puisque sans l’album qui faisait l’objet de la rencontre et en tenant le secret sur les ramifications de l’intrigue. L’objectif étant de donner la primeur aux lecteurs qui iront récupérer leur album dans dix jours. Néanmoins, on commence à en savoir un peu plus sur cette nouvelle aventure. Et, franchement, c’est plutôt alléchant. La couverture et trois planches ont été dévoilées. Ainsi que le cadre général de l’intrigue…

    La première planche du "Papyrus de César". Et ça commence plutôt bien...
    La première planche du “Papyrus de César”. Et ça commence plutôt bien…

    Conformément à la tradition établie par Goscinny et Uderzo, à une aventure à l’étranger (Astérix chez les pictes, sorti voilà deux ans) succède donc une histoire se déroulant au village gaulois. Celle-ci sera centrée sur la figure de Jules César et tout partirait de la publication de sa fameuse Guerre des Gaules, mais aussi d’un papyrus dont un fragment arrivera jusqu’au village gaulois.
    Il sera aussi beaucoup question de communication et d’information, autour des nouveaux personnages créés pour l’occasion et dont les auteurs ont dévoilé quelques contours: Doublepolémix, d’abord, chasseur de scoops du Matin de Lutèce, qui a failli se nommer Wikilix et qui est en tout cas bien inspiré par la figure du fondateur de Wikileaks, Julian Assange – et promis à devenir donc le père de tous les journalistes… Autre personnage en rapport avec la presse : Rezowifix, lecteur public des nouvelles et notamment de l’horoscope qui fascine les villageois (pour l’occasion Jean-Yves Ferri a d’ailleurs fait revivre un “horoscope celte”). Frédéric Potet, notre confrère du Monde, a même aussi trouvé la présence d’un autre journaliste, d’un autre style, dans un rôle nettement plus secondaire, travaillant pour Le Mundus !

    En face, le vrai méchant de l’histoire sera un infâme communicant, conseiller de l’ombre, Promoplus, qui aura les traits… du publicitaire Jacques Séguéla (ce qui n’est pas, non plus, pour me déplaire) !

    Un peu libérés de la pression qui pesaient sur leurs épaules pour la réalisation du tout premier album sans Uderzo, Conrad et Ferri – confortés dans leur rôle de repreneurs officiels de la “franchise” et adoubés hier encore par un Albert Uderzo, très alerte, qui a chaleureusement salué le travail de ses successeurs – ont aussi eu un peu plus de temps pour confectionner cette nouvelle aventure. De quoi en espérer donc beaucoup.  Et, ce qui est sûr, au moins, c’est qu’il s’agira là d’un gros tirage qui fera la Une.

    Deux symboles de la France réunis: Astérix (et Obélix) dans la Tour Eiffel !
    Deux symboles de la France réunis: Astérix (et Obélix) dans la Tour Eiffel !
    Une conférence de presse très médiatique.
    Une conférence de presse très médiatique.
    Jean-Yves Ferri et Didier Conrad
    Jean-Yves Ferri et Didier Conrad
    Des chiffres (sur l'écran en haut) qui font forcément lever la tête.
    Des chiffres (sur l’écran en haut) qui font forcément lever la tête.
    Isabelle Magnac, l'éditrice de l'album.
    Isabelle Magnac, l’éditrice de l’album.
    Albert Uderzo et Anne Goscinny.
    Albert Uderzo et Anne Goscinny.
    La photo de famille pour finir.
    La photo de famille pour finir.

     

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Nora toujours bien là

    Nora continue son joli bonhomme de chemin, comme s’en félicite son éditeur, les Editions ...

    Coup double pour Fabcaro

    Après le prix de la critique ACBD, Fabcaro vient de recevoir le prix des ...

    Testez vos connaissances sur Astérix

    En attendant de donner un avis plus éclairé sur le nouvel album, sortant aujourd’hui, ...

    Bandgee, un portail pour faire entrer les plus jeunes vers la BD

    Les Éditions Dargaud, Dupuis et Le Lombard ainsi que Citel, Ellipsanime et Mediatoon viennent ...

    Des bulles avec la banane

    Ce lundi soir, l’association On a marché sur la bulle propose une rencontre très ...