Femme fatale au Kazakhstan

    Yerzhan, tome 2: Laïka, Régis Hautière, Efa, éditions Delcourt, 48 pages, 13,95 euros.

    Le premier tome de la série ne se contentait déjà pas d’exposer la situation – le Kazakhstan en 2040, dans la sphère d’influence russe et parsemé de terroristes musulmans – et de présenter les personnages, dont Yerzhan, le héros, jeune homme tranquille, qui voit sa vie bouleversée après avoir aidé une étrange prisonnière. Ce deuxième tome prend un rythme encore plus frénétique.

    Ayant réussi à s’enfuir de Baïkonour, Yerzhan, son ami Rafik et la mystérieuse jeune femme, ne sont pas sauvés pour autant. Réfugiés chez des moudjahidines, ils se voient bientôt contraints de partir encore, cherchant cette fois à atteindre l’Iran.

    Les Russes voulant absolument mettre la main sur leur compagne… Désormais baptisée LaÏka (comme la première chienne dans l’espace et petit clin d’oeil de Régis Hautière à son autre série de la Guerre secrète de l’Espace), cette dernière dévoile encore de stupéfiantes aptitudes de combat… qu’il s’agisse de se défaire d’un sniper ou d’abattre un drone.

    Entre thriller d’anticipation et road-movies sanglant dans le Caucase, Yerzhan tient en tout cas en haleine, à l’issue de ce deuxième tome, qui permet de découvrir un peu mieux Laïka, qui s’apparente à une sorte d’arme de destruction massive programmée pour une opération de la plus haute importance. Pour autant, le mystère reste entier sur la raison d’être de celle-ci et l’objet de cette expérience scientifico-militaire russe. Ce glissement vers l’anticipation technologique se concrétise, dans les dernières planches, par une ambiance plus futuriste, notamment à l’intérieur d’un train en suspension. Occasion de rappeler qu’on est quand même en 2040. Et de mettre en scène un cliffhanger plutôt réussi.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    “De briques et de sang” (et quelques autres) dans la sélection officielle d’Angoulême 2011

    C’est encore dans deux mois, mais le prochain festival d’Angoulême commence à s’immiscer dans ...

    En quête d’identité numérique

    MediaEntity, tome 1, Emilie (dessin), Simon (scénario), éditions Delcourt, 64 pages, 13,95 euros. Le ...

    Premier défi accompli

    Cutting Edge, tome 2, Francesco Dimitri (scénario), Mario Alberti (dessin), éditions Delcourt, 48 pages, ...

    Les éditions de la Gouttière se rapprochent du Centre du jeu

    Les albums des éditions, amiénoises, de La Gouttière, ont été remarquées, ce week-end , ...

    Un nouveau Tintin ? c’est Ce soir ou jamais…

    L’émission de Frédéric Taddeï, sur France 2 ce soir, évoquera notamment la bande dessinée. ...