“La Grande Guerre de Charlie” :”C’est avant tout un coup de coeur”

    En complément de la présentation de l’album La Guerre de Charlie, Laurent Lerner, de la société 360 Media Perspective, à qui on la doit, m’a précisé la genèse du projet. Un vrai coup de coeur.

    Au départ, c’est parti d’un coup de coeur. Je travaillais dans l’audiovisuel et, il y a quelques années, je suis tombé sur Charley’s War… et je me suis pris une vraie giffle. J’ai essayé de la trouver pour l’offrir à des amis mais je me suis rendu compte qu’elle n’était pas disponible en français. Je me suis dit que ce serait un beau projet de travailler là-dessus et que cela me plairait de le faire.

    Ce que vous avez finalement fait…

    Quand j’ai quitté la dernière société audiovisuelle dans laquelle j’étais, je me suis dit que c’était le moment. J’ai acquis les droits de la série. Mais je n’avais aucune expérience dans le monde de la bande dessinée. J’en ai parlé à un ami, Serge Ewenczyk, des éditions ça et là, et je lui ait proposé de travailler dessus si ça l’intéressait. Du coup, on a pu avancer pour réaliser un beau livre.

    Au-delà des planches, l’ouvrage s’accompagne aussi d’un joli dossier thématique. Comment vous y êtes vous pris ?

    J’ai fait appel à Jean-Paul Jennequin, qui est un grand spécialiste de la bande dessinée anglo-saxonne. C’est lui qui a traduit et ré-adapté les textes pour les rendre compréhensibles à un public français qui n’a aucune connaissance de la série.

    Combien d’albums sont prévus ?

    La série devrait compter une dizaine d’albums, qui s’échelonneront jusqu’en 2018. A priori à un rythme de deux par an. Le prochain, le tome 2, est prévu pour sortir au mois de mai 2012. Il faut savoir que Charley’s War ne se content pas de raconter uniquement les deux années de guerre de Charlie, mais s’enrichit de rencontres permettant d’évoquer beaucoup d’autres épisodes de la Grande Guerre.

    Patt Mills a-t-il vu cette édition française ?

    Il est très heureux de voir que sa bande dessinée arrive en France. La dernière fois que je l’ai rencontré, c’était cet été, à l’Imperial War Museum à Londres. Et j’ai vu à cette occasion des planches originales en grand format, très impressionnantes… Elles se prêteraient bien à une expo, idée sur laquelle je commence à travailler.

    Vous avez d’autres projets d’édition sous le label Délirium ?

    On va pouvoir en annoncer quelques uns dans les semaines à venir. On va continuer à explorer ainsi la bande dessinée de genre. Mais le but n’est pas de publier 15 livres par an ! On se concentrera sur des albums qui nous font plaisir et qui peuvent toucher des amateurs de BD.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    F’murrr dans les alpages éternels

      Le dessinateur F’Murr est décédé ce mardi 10 avril. Agé de 72 ans, ...

    Siné, première

    Avec quelques heures d’avance, voici déjà la première “Une” du nouveau Siné mensuel, en ...

    Marcas, le flic franc-maçon devient héros de bande dessinée

    Après Boro, le reporter-photographe de Frank et Vautrin (avec un résultat que je trouve ...

    Seconde offensive pour Cicatrices de guerre(s)

    Deux ans quasiment jour pour jour après la première sortie, une nouvelle édition de ...

    Belle rencontre avec Laurent Astier

    Belle rencontre, hier soir, lors des Bulles du lundi avec Laurent Astier… Le dessinateur, ...

    Buller à la fac, c’est bien vu à Amiens

    Cet automne, l’Université de Picardie lancera le premier diplôme d’université de BD de France. ...