Le quart d’heure médiatique du Président

    Si tout le monde aura son quart d’heure de gloire médiatique (comme le prophétisait Andy Wahrol), le moment est peut-être arrivé pour Christian Manable, président du Conseil général de la Somme, après sa tonitruante décision d’annuler au dernier moment une expo de dessins jugés trop “sulfureux”, dont on vous a déjà causé ici.

    Après le Courrier picard et Libération, c’est une nouvelle salve dans les hebdos (de gauche singulièrement) : Le Canard enchaîné qui ironise sur “Anastasie en Somme”, Politis qui l’épingle et Delfeil de Ton dans le Nouvel Obs qui lui consacre une photo et la moitié de sa (jolie) chronique de ce jeudi… c’est carrément le Monde de ce vendredi qui lui consacre un papier de tête de page, signé du spécialiste photo & images, Michel Guérin !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    • cyceron

      Bonjour Daniel,

      Anastasie a encore frappé via les coups de ciseaux politiques d’un puritain comme on n’en fait plus. Je doute qu’il aurait laissé en leur temps passer certaines oeuvres de Dali ou même du génial Max Ernst.

      S’il y a une chose qui est subjective entre toutes, c’est bien la notion de “bonnes moeurs”, qui traduit surtout la conception personnelle de ce qui acceptable ou non sur le plan social et moral.

      Norme non seulement relative mais oh combien évolutive également.

      Je crains d’apercevoir parfois un certain retour rigoriste sous la pression communautariste (le respect de tel ou tel groupe social) ou sous la bannière du “politiquement correct” ou du “consensus mou”.

      PS : j’espère que ce commentaire s’affichera comme il se doit, c’est aussi l’occasion de tester la fonctionnalité de WordPress 🙂

      Cordialement

      Cyrille Frank

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    A Charlie Hebdo, quand on aime on a toujours 20 ans

    Après son numéro collector spécial Festival de la BD d’Amiens, Charlie Hebdo sort son ...

    Le futur de Futuropolis

    Les éditions Futuropolis viennent de donner, sur leur blog, un “avant-goût de la rentrée ...

    Siné de A à Z

    On vient juste de parler de Siné Mensuel et Charlie Hebdo. Et bien c’est ...

    Caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo : le retour ?

    Sept ans après l’affaire des “Caricatures de Mahomet” et un an après l’incendie de ...

    “Quartier lointain” des planches… aux planches

    “Quartier lointain”, l’un des mangas les plus réussis et délicats de Jirô Taniguchi est ...

    Marc Lizano et Thomas Priou dédicacent leurs albums de la Gouttière chez Bulle en stock

    Deux rencontres très amiénoises, ce samedi 13 mai au matin, à la librairie Bulle ...