Les cinq finalistes du Grand prix de la Critique ACBD 2016

    Les cinq finalistes du prix de la critique ACBD 2016 ont été choisis ce week-end, lors du festival BD Boum de Blois.

    logo-acbdDéterminée samedi 21 novembre à Blois lors du festival BD Boum, cette sélection finale du Grand prix de la critique ACBD 2016 s’avère à la fois éclectique et de bon goût.

    Avec cinq albums très différents, qui reflètent la valeur et la richesse de la palette du 9e art aujourd’hui.
    En respectant l’ordre alphabétique, les voici, pour rappel :

    5 finalistes prix ACBD 2016Catharsis (éd.Futuropolis) de Luz, au-delà des circonstances exceptionnelles et tragiques qui lui ont donné naissance – le massacre de Charlie Hebdo – et de sa portée effectivement cathartique pour son auteur, cet album atypique témoigne aussi de la détresse et du combat d’un dessinateur pour retrouver l’usage de son art et de la fulgurance d’un album réalisé dans l’urgence et comme une urgence marquant radicalement la re-naissance d’un auteur.

    Ici (éditions.Gallimard), de Richard Mc Guire. A la frontière de la bande dessinée et du “livre illustré”, cette version étoffée d’un travail réalisée voilà vingt ans pour la revue Raw, propose, à travers un plan fixe – ou plutôt un lieu unique – un éblouissant et émouvant voyage temporelle via une narration uniquement basée sur cette dimension chronologique.

    Le piano oriental (éd.Casterman), de Zeina Abirached. A travers un récit familial tisse des ponts entre les deux côtés de la Méditerranée, interroge sur les racines et les influences croisées et restitue dans le dessin ses influences orientales, sans oublier une belle manière de mettre l’univers musical en images.

    Tungstène (éd Ça et là) de Marcello Quintanilha. Un polar social, qui par le biais d’un fait divers anodin reflète une partie de la réalité brésilienne d’aujourd’hui, témoin aussi de l’existence d’une bande dessinée actuelle hors des sentiers battus du domaine “franco-belge”, des mangas et des comics US (même si cet album, justement, puise aussi ses influences dans ces trois courants).

    Zaï Zaï Zaï Zaï (éd 6 pieds sous terre) de Fabcaro est – comme l’a rappelé un illustre membre de l’ACBD – l’une des rares présences d’un album humoristique en sélection finale. Très drôle, développant avec un trait minimaliste un humour absurde mais aussi une satire pointue de la société contemporaine.

    L’ACBD annoncera le 7 décembre le nom de l’album lauréat du Grand Prix de la Critique 2016.
    Album devant répondre au mieux aux critères du prix : « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie ».


    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Déferlement gaulois à prévoir autour d’Astérix en 2019

    2019 sera vraiment une année “Astérix”. Le petit Gaulois fête ses 60 ans, anniversaire ...

    Le Petit Nicolas va prendre l’accent picard

    Après Astérix et Tintin, c’est un autre héros emblématique (et un autre personnage de ...

    Carnage tragique à “Charlie Hebdo” : 12 morts (hélas)

    Hallucinant et effroyable, ce qui vient de se passer dans les locaux de Charlie ...

    L’année commence bien avec “Siné mensuel”

    Si ce n’est pas franchement la joie du côté de Charlie hebdo, comme on ...

    Place à Aaarg n°8 !

    Le huitième numéro bimestriel de la belle revue Aaarg ! vient de paraître. Avec ...

    Quelques heures qui bouleversent la vie

     Quelques heures, Joel Orff. Editions Ça et là, 136 pages, 14 euros. Etre père n’est ...