Luc Besson veut adapter Valérian au cinéma

    Une planche des "Cercles du pouvoir". Avec son taxi volant proche de celui du 5e élément.

    Après Adèle Blanc-Sec, Luc Besson à l’intention d’adapter à l’écran les aventures de Valérian et Laureline, de Pierre Christin et Jean-Claude Mezières, dont il vient d’acquérir les droits. Annoncé voilà quelques jours, le projet ne se fera pas tout de suite. Le réalisateur du Grand Bleu ayant, avant cela d’autres projets (dont une adaptation d’un roman de Tonino Benacquista).
    Il y aurait, de fait, une certaine logique à voir l’ex-wonder boy français – qui se déclare lecteur de longue date de Valérian – mettre en scène les aventures des deux agents spatio-temporels, au vu du travail fait par Jean-Claude Mezières pour la préparation du Cinquième élément. Travail que l’on retrouva d’ailleurs, en partie, avant même la sortie du film dans Les Cercles du pouvoir, dont les fameux taxis volants jaunes.
    Reste à voir ce qu’une telle adaptation peut donner. Et à croiser les doigts. Si elle n’est pas déshonorante (et plutôt distrayante d’ailleurs), la tentative de Besson  dans l’univers de la BD (Adèle Blanc-Sec) n’a pas franchement apporté grand chose à l’univers de l’oeuvre de Tardi.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le “Goncourt belge” couronne ses premiers auteurs de bande dessinée

    Le prix Victor-Rossel, organisé par nos confrères du Soir, de Bruxelles, s’est pour la ...

    Le CROUS Amiens-Picardie fait dans la BD sauvage

    Le CROUS d’Amiens-Picardie organise depuis plusieurs années, en partenariat avec d’autres CROUS et sous ...

    Lewis Trondheim : « Je ne veux pas devenir un vieil auteur de BD qui rabâche »

    En l’espace d’une trentaine d’années, il s’est imposé comme l’un des auteurs majeurs de ...

    Quand les bêtes sortent des cases à la bibliothèque

    Les bibliothèques départementales de la Somme et de l’Oise ont présenté, jeudi soir, leur ...

    “Spirou” sauve la Belgique

    Cette fois, la situation belge est grave. Au point que Spirou lui-même se penche ...

    Ces dessins que l’on ne saurait voir en Somme

    L’affaire de la censure par le président du conseil général de la Somme de l’exposition ...