Pas manqué

    Pari tenu. Annoncé pour le 21 janvier, le nouveau mensuel de pré-publications l’Immanquable, lancé par Frédéric Bosser, de dBD est bien arrivé le jour prévu.

    Côté promesse de contenu, ce premier numéro atteint aussi ses objectifs. Avec sept débuts d’albums, de style et de genre distincts, mais tous de bon niveau. Personnellement, j’ai surtout apprécié de découvrir l’adaptation d’un Sac de billes de Roland Joffo  par Kris et Baily, et les deux “découvertes” : La légende d’Horacio d’Alba de Le Gris et Siner et Les innocents coupables de Galandon et Anlor, dont le dessin un peu carré est compensé par la force de l’histoire.

    Seuls bémols, des mini-interviews de présentation un peu faibles et un fond noir qui rend le contenu du dossier sur les pirates dans la BD assez illisible. Mais, globalement, voilà un premier Immanquable qui n’a pas été manqué. Et à suivre, forcément…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    • Vincent Bailly

      “Personnellement, j’ai surtout apprécié de découvrir l’adaptation d’un Sac de billes de Roland Joffo par Kris et Baily”

      merci infiniment,on bosse activement sur le deuxième tome. Par contre le père Joffo sera probablement heureux qu’ on lui rétablisse son vrai prénom ( Joseph), désolé et je sors.

      • dmuraz

        Et oui, je me suis sans doute un peu emmêlé les neurones entre Joseph Joffo et Roland Joffé (le réalisateur britannique) ! Mea culpa

    • Vincent Bailly

      “Personnellement, j’ai surtout apprécié de découvrir l’adaptation d’un Sac de billes de Roland Joffo par Kris et Baily”

      merci infiniment,on bosse activement sur le deuxième tome. Par contre le père Joffo sera probablement heureux qu’ on lui rétablisse son vrai prénom ( Joseph), désolé et je sors.

      • dmuraz

        Et oui, je me suis sans doute un peu emmêlé les neurones entre Joseph Joffo et Roland Joffé (le réalisateur britannique) ! Mea culpa

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Jason Little, Dash Shaw : la créativité de la BD américaine indépendante

    17es Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens. Ce devait être une “rencontre-débat” avec deux ...

    Christophe Cazenove mister gag de chez Bamboo

    Après avoir souri avec les Bidochon, place, jusqu’à fin août à deux nouvelles drôles ...

    Un palmarès à 5000 km/seconde

    Le Festival d’Angoulême vient de rendre son jugement. Album de l’année, “Fauve d’or” : ...

    Grave succès pour le coffret Corben de Delirium

    Gros succès pour un coffret inédit d’histoires de Richard Corben que se propose d’éditer ...

    Astérix ne résiste pas aux hamburgers

    Le petit village d’Astérix résiste toujours aux romains… mais Uderzo a ouvert les portes ...