La bande dessinée à tout prix

    La fin d’année est synonyme de remise de prix, en bande dessinée, comme ailleurs. Petit récapitulatif.

    La statuette du Prix Goscinny, remis par le FIBD d’Angoulême

    Il n’y a pas que les feuilles qui tombent en ce moment. Les prix de bande dessinée aussi.
    Nous avons déjà salué le Grand prix de la critique ACBD, attribué à La terre des fils, de Gipi (éditions Futuropolis). L’auteur italien fait d’ailleurs coup double puisqu’il a reçu aussi, quasi simultanément, le Prix RTL de la bande dessinée.

    L’ACBD a aussi attribué son prix ACBD Jeunesse, pour Imbattable de Pascal Jousselin.

    Début novembre, les Espaces culturels Leclerc de Michel Edouard Leclerc avaient déjà rendu leur verdict pour le Prix Landerneau 2017, catégorie BD. C’est l’album Jean Doux et le mystère de la disquette molle, de Philippe Valette (coll. Tapas / éditions Delcourt, enquête drôlatique dans une entreprise de broyeuses à papier) qui a été choisi par le jury présidé par Juanjo Guarnido. Le dessinateur de Blacksad a salué “une bande dessinée jouissive, drôlissime, accrocheuse et intelligente”, ayant apprécié “l’univers vintage et le style parfaitement adapté au propos mais qui réserve quelques surprises. J’ai été happé par l’histoire jusqu’au feu d’artifice final. On referme cet album, sidéré et avec un grand sourire“.

    Autre média récompensant un album, le magazine littéraire Lire, qui a choisi pour sa part Une vie dessinée de l’auteur de Singapour Charlie Chan Hock Chye.

    Au-delà de nos frontières, la Ville et le Canton de Genève ont décerné leur “Prix Rodolphe Töpffer international 2017”, saluant la meilleure bande dessinée en français parue dans l’année, à Scalp, la funèbre chevauchée de John Glanton et de ses compagnons de carnage, de Hugues Micol (éditions Futuropolis).

    Par ailleurs, le Festival international d’Angoulême (FIBD) a annoncé, ce 30 novembre, son Prix Goscinny – Prix du scénario 2018. Celui-ci est attribué à Jean Harambat, pour son album Opération Copperhead (éditions Dargaud), amusant récit réécrit, dans un style fantaisiste et très british, d’une opération d’intoxication des britanniques, à la veille du débarquement en Normandie de 1944, impliquant les comédiens David Niven (déjà une vedette de premier plan) et Peter Ustinov.

    En remontant un peu le temps, on peut encore y ajouter le Prix de la bande dessinée historique, décerné lors des Rendez-vous de l’Histoire de Blois, et qui est revenu, cette année à Pierre-Henri Gomont pour son adaptation de Pereira prétend d’Antonio Tabuchi.
    Et tant qu’à rester à Blois, le récent festival de bande dessinée cette fois, BD Boum a aussi mis à l’honneur plusieurs auteurs, dont José-Louis Bocquet, Prix Jacques Lob du scénario, mais aussi Espé pour Le Perroquet (prix région Centre-Val de Loire, pour un album à portée citoyenne) et René Pétillon, Grand Boum 2017 pour l’ensemble de son oeuvre.

    Après cette première salve, le prochain grand rendez-vous sera fin janvier, au festival d’Angoulême, qui vient de dévoiler aussi, en cette fin novembre, sa sélection officielle (pléthorique avec pas moins de 70 albums dans ses différentes sélections).

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Réseaux sociaux et ultra-moderne solitude

    Afterz Après tout, la vie est plus belle avec toi, Charles Berberian. Editions Fluide ...

    Moebius redessine Télérama

    Libération s’est fait une spécialité de ses “numéros spéciaux” illustrés en bande dessinée. Depuis, ...

    “Charlie Hebdo” se dédouble pour répondre à la polémique des caricatures

    Article complété mercredi 27 septembre. Une partie du débat, après “l’affaire” des nouvelles caricatures ...

    Un “Charlie hebdo” spécial pour commémorer le 7 janvier

    A la veille du premier anniversaire de l’attentat du 7 janvier, Charlie Hebdo va sortir ...

    Même Pas Peur… de passer mensuel

    Même pas peur, le magazine satirique belge né après l’attentat contre Charlie Hebdo sort ...