Le trio d’albums finalistes pour le prix ACBD Québec 2019

    Les trois finalistes du 5e Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise sont désormais connus. Avec des parentés entre eux.

    Dernière ligne droite pour le Prix de la critique ACBD Québec. Avec trois albums qui ont passé le tour préliminaire de sélection. Deux récits familiaux évocateurs d’une certaine histoire québécoise et un récit loufoque d’une auteure surgie des réseaux sociaux. Et, curieusement, des récits qui s’évoquent entre eux ou avec un autre album.

    Par ordre alphabétique…

     Contacts de Mélanie Leclerc (ed. Mécanique générale). Mélanie Leclerc, raconte l’univers de son père, Martin Leclerc, fils aîné du chanteur Félix Leclerc (icône québécoise), photographe et caméraman documentariste pour l’Office national du film du Canada (ONF).

    En sept chapitres et autant de dates clé entre 1982 et 2004, elle évoque les relations père-fille à travers cette passion commune pour la photo et ses planches-contacts…

     

     

     Folk -Épisode 1, d’Iris (ed. La Pastèque). Après une soirée foireuse, bien bourré, Jug, concierge dans un motel miteux reçoit, à un carrefour la visite d’un fantôme qui lui promet gloire et fortune s’il arrive à enregistrer, en cent jours, un disque au mythiques studios Delta. Il reçoit alors le don d’être virtuose de la guitare mais doit impérativement s’entourer de musiciens talentueux.

    Une histoire qui fait songer à celle du bluesman Robert Johnson, conté notamment dans Love in vain de Dupont et Mezzo. Mais revisité ici sous forme d’épopée loufoque dans un far west animalier bien barré. Deux épisodes encore à venir.

     

     La Petite Russie, de Francis Desharnais (ed. Pow Pow). Graphiste, Francis Desharnais évoque ici son grand-père, bûcheron et agriculteur. Et, à travers lui la colonie de Guyenne, dans le nord de l’Abitibi. Cette “Petite Russie”, qui doit ce surnom à son organisation en coopérative (ce qui, en cette période de “guerre froide” peut faire soupçonner ces bons catholiques d’être de dangereux “communistes”). Marcel Desharnais et son épouse Antoinette vont vivre durant vingt ans à Guyenne, y croiser aussi… Félix Leclerc venu tourner un film, et vivre les contradictions de cette communauté.

     

     

    Ces trois titres ont été sélectionnés par les membres du comité de sélection parmi l’ensemble des albums publiés par des auteurs québécois entre le 1er juillet 2018 et le 30 juin 2019.

    Ce 5e Prix sera remis le 22 novembre prochain, dans le cadre du Salon du livre de Montréal. Il vise à mettre en avant la créativité et la richesse de la bande dessinée du Québec et à mieux la faire connaître au-delà de la “belle province”. Ce prix a également pour ambition, au même titre que le Grand prix de la critique ACBD, de « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie ».

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    On est de Mèche

    Un hebdo satirique de 16 pages, grand format, coûtant 2 euros, avec un dessin ...

    Angoulême, vraiment international

    Willem, le dessinateur de Libération et Christophe Blain, pour Quai d’Orsay, sont les deux ...

    Le Louvre-Lens en sa terre promise

    Sortir de terre, Xavier Bétaucourt (scénario), Jean-Luc Loyer (dessin). Editions de la Gouttière, 144 ...

    Pablo apprécié par RTL

    Tandis que les critiques de l’ACBD précisent leur choix, RTL vient déjà de décerner, ...

    Ces clandestins qui viennent piquer la BD des Français…

    SARKOZY M’A EXPULSÉ, Réseau Education Sans Frontières, préface de Lilian Thuram, ed. Les Echappés/Charlie ...