Prix ACBD Jeunesse 2019, il y en a pour tous les goûts

    L’ACBD a dévoilé la sélection des cinq titres en lice pour le quatrième Prix Jeunesse-ACBD.

    Le comité de sélection pour le prix ACBD Jeunesse a fait dans l’éclectisme, cette année, pour le choix des cinq albums concourant pour ce quatrième prix. Illustration aussi de la diversité de l’offre en matière de bande dessinée jeunesse. Par ordre alphabétique, les cinq nominés sont…

    ● Les Amoureux de Victor Hussenot, éd. La Joie de Lire.
    Auteur des singuliers Spectateurs et des Etoiles du temps, Victor Hussenot raconte ici l’histoire de deux jeunes amoureux, à travers un récit sans texte, au stylo bille (bleu pour le garçon, rouge pour la fille). Minimaliste et poétique.
    ● Le Fils de l’Ursari de Xavier-Laurent Petit, Isabelle Merlet, Cyril Pomès, éd. Rue de Sèvres.
    Adapté d’un roman de Xavier-Laurent Petit, l’émouvante histoire d’une famille de Roms débarqués à Paris et du salut pour eux trouvé dans la découverte des échecs par le plus jeune fils de la famille de “l’ursari” (le montreur d’ours).
    ● Glouton, La terreur des glaces de B-Gnet, éd. BD Kids.
    L’humour absurde – et souvent génial – de B-Gnet (rappelons le western Santiago ou l’hommage à la BD franco-belge Lutin Spirix) s’ouvre aux plus petits avec cette évocation d’un carcajou polaire, avec un humour grinçant et toujours bien barré.
     Lettres d’amour de 0 à 10 ans, de Susie Morgenstern et Thomas Baas, éd.Rue
    de Sèvres.
    L’arrivée d’une nouvelle élève, Victoire, va bousculer la vie ennuyeuse d’Ernest, qui vit seule avec sa grand-mère depuis la mort de sa mère et la disparition de son père. Adaptation d’un roman jeunesse et ode à la fantaisie et à la détermination, dans un univers graphique faisant un peu songer au Petit Nicolas de Sempé.
    ● Magus of the Library de Mitsu Izumi, éditions Ki-oon.
    Une série manga en forme de déclaration d’amour aux livres et à la lecture, à travers un récit initiatique d’un jeune garçon pauvre rêvant de devenir “kahuna”, mage de la grande bibliothèque de la cité centrale de ce monde imaginaire, pas si éloigné du nôtre s’agissant de ses rêves et de ses peurs.

    Le nom du ou de la lauréate sera révélé lors de la cérémonie de remise du prix, ce samedi 30 novembre lors Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Un nouvel auteur (ou auteure, donc), qui succédera à Léa Mazé, récompensée en 2018 pour le premier tome  des Croques parue aux Éditions de la Gouttière.

     

     

    Après avoir délibéré, le comité de sélection du Prix Jeunesse-ACBD soumet au vote de tous les membres actifs de l’ACBD, les cinq titres suivants :

    ·         Les Amoureux de Victor Hussenot, éditions La Joie de Lire

    ·         Le Fils de l’Ursari de Xavier-Laurent Petit et Cyril Pomès, éditions Rue de Sèvres

    ·         Glouton, La terreur des glaces de B-Gnet, éditions BD Kids

    ·         Lettres d’amour de 0 à 10 ans, de Susie Morgenstern et Thomas Baas, éditions Rue de Sèvres

    ·         Magus of the Library de Mitsu Izumi, éditions Ki-oon

     

    L’ensemble des versions électroniques de ces livres est téléchargeable ici :

    https://www.dropbox.com/sh/1c91mfuaennr3f5/AABpFOnNJciaadlO_xFNVf9Ya?dl=0

     

    Afin de faciliter le téléchargement, le lien général pour disposer de toutes les épreuves comprend les trois volumes de Magus of the Library en version allégée. Si toutefois vous préférez le lire dans sa version plus complète et qui respecte mieux les planches tramées de cette série, vous pouvez télécharger l’ensemble en haute définition par le lien suivant :  https://www.dropbox.com/sh/8h5yde877s91ufm/AADhx0wPi6VwCptgL1AMGez2a?dl=0

     

    Le vote à un tour est ouvert jusqu’au mardi 26 novembre à 8h. Chacun dispose donc de 10 jours pour prendre connaissance de la sélection et exprimer son vote auprès d’Anne Douhaire (anne.douhaire@radiofrance.com) et uniquement auprès d’elle en désignant un (et un seul) titre préféré. Ne pas faire “Répondre à tous” !

     

    Le Prix Jeunesse-ACBD sera remis le 30 novembre à 16h au Salon du Livre et de la presse Jeunesse de Montreuil. Soyez les bienvenus pour féliciter la lauréate ou le lauréat.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Les Rendez-vous de la BD d’Amiens en marche vers un nouvel horizon

    Les 23e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, début juin, seront la première édition ...

    La sombre beauté de l’amour à mort

    La mère et la mort / Le départ, Alberto Laiseca et Alberto Chimal (scénario), ...

    Un voyage glaçant dans l’univers  lovecraftien

    Les montagnes hallucinées, tome 1, Gou Tanabe. Editions Ki-oon, 294 pages, 15 euros. Septembre ...

    Ô Canada !

    We stand on guard, de foi trempée, Brian K.Vaughan (scénario), Steve Skroce (dessin). Editions ...

    Angoulême fait l’affiche

    Désireux de poursuivre sa volonté de “refléter la diversification du 9e art“, le Festival ...

    Le Courrier picard sonde les nouveaux lecteurs de “Charlie Hebdo”

    s’est donc arraché dans les maisons de la presse avec son “numéro des survivants”, ...