Strip 9, du sang neuf dans la presse BD

    Un nouveau magazine de bandes dessinées sort en maisons de la presse.

    C’est suffisamment rare pour l’évoquer rapidement. Un nouveau magazine de BD vient de faire son apparition dans les rayonnages. Bimestriel, Strip9 entend se concentrer sur la publication de jeunes auteurs en herbe.

    Ne pas se fier à la couv’ qui, avec son dessin de style naïf et très coloré pourrait laisser croire à un magazine destiné aux plus jeunes. Or, pas du tout, ce nouveau confrère serait plutôt à situer du côté de Fluide glacial ou du Psykopat (comme son rédacteur en chef / directeur de la publication, Cube – alias Jeremy Beccu – le positionne lui-même dans un récent entretien de présentation). Plutôt humour et bande dessinées, donc. Et même exclusivement avec des planches ou des strips – hormis une double page de mini-interviews de l’équipe – et de l’humour bien noir.

    L’équipe – avec une trentaine d’années de moyenne d’âge – s’avère plutôt éclectique, d’horizons géographiques (de Berlin à Bourg-en-Bresse et de Bruxelles au “centre Bretagne”) comme de styles graphiques (du dessin classique à la PAO voire au roman-photo).

    Un magazine qui veut en mettre pleine la tête de ses lecteurs (ici "Bienvenue à Mnstrgrad" de Slo)

    Comme tout premier essai, tout n’est certes pas parfait (l’absence de titre en début de séries, notamment) et le résultat est forcément – et subjectivement – variable. Mais, globalement, ce numéro 1 vaut ses 3,50 euros et apporte incontestablement un petit vent frais par rapport aux glorieux anciens pré-cités.

    A titre personnel, j’ai particulièrement apprécié le joli travail de Staff, “embrouilles et gribouillis”, sur le métier de dessinateur, mélange de cartoon incrusté dans un “roman-photo” noir et blanc ; mais aussi le plus classique – mais parfaitement cuisiné – “Bienvenue à Mmstrgrad” de Slo, et le “petit chaperon rose” très contemporain du Rennais Sanrankune ou encore le poétique “Oursemou” du Berlinois Tom.

    Et puis un magazine dont la première histoire (drôlement trash) est située à “Nouvion-le-Vineux, un petit village de Picardie” ne pouvait manquer d’être dignement signalé !

    Un petit jeune à suivre, donc.

    Même l'édito est dessiné dans Strip9
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    • Sanrankune

      Alors juste histoire de remettre les choses à leur place, pour le petit chaperon rose, je n’ai fait que la couleur, c’est (l’autre gros naze de) Graetz Franck qui a fait le reste.
      Sinon je suis bien rennais. 😉
      Merci pour l’article en tous cas !!
      ++

    • Sanrankune

      Alors juste histoire de remettre les choses à leur place, pour le petit chaperon rose, je n’ai fait que la couleur, c’est (l’autre gros naze de) Graetz Franck qui a fait le reste.
      Sinon je suis bien rennais. 😉
      Merci pour l’article en tous cas !!
      ++

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    “Panama Papers” et BD : l’offuscation drôlatique de Martin Vidberg

    En complément de l’évocation sur le site du Monde (et dans le journal diffusé ...

    20/20 pour La Revue dessinée

    Nouveau numéro, et vingtième livraison toujours aussi intéressante, pour La Revue dessinée, qui prend ...

    Dans son prochain album Astérix rencontrera la fille de Vercingétorix !

    Fidèle à leur politique de “teasing” progressif, les éditions Albert-René dévoilent depuis le début ...

    Charlie Hebdo : le “numéro d’après” annoncé pour le 25 février

    C’est le journaliste Laurent Léger, rescapé du massacre, qui l’a dévoilé sur le réseau ...

    Aurel sans complexes

    La droite complexée, Aurel, présentation Renaud Dély. Editions Glénat, 160 pages, 15 euros. Non, ...