Fluide Glacial, des pionniers au numéro 500

    Journal d’umour & bandessinées depuis 1975. Cela en impose forcément. D’autant que le mensuel créé par Gotlib vient de fêter, en ce mois de janvier, son 500e numéro. Et publie en même temps un gros album sur les “pionniers” des premières années.

    Pour son 500e numéro, Fluide glacial a déjà réalisé son n°1000, puisque tel était le thème de ce numéro spécial (180 pages dont la moitié consacré à cette thématique). Tout cela méritait bien un petit salut amical, un peu tardif certes mais prenant aussi largement de l’avance par rapport à juillet 2059 date à laquelle les auteurs se sont projetés.
    Un avenir faste attend en tout cas Fluide glacial, devenu une multinationale richissime, installé au sommet d’un gratte-ciel gigantesque ou dans une station orbitale et donnant la ligne politique à la planète, à savoir le rire obligatoire, grâce à son armada de dessinateurs-robots.
    Bon, comme dans tout ouvrage collectif, certains s’avèrent plus performants que d’autres. A ce petit jeu de la prospective déconnante, on appréciera particulièrement le “musée des couvertures” (à venir) de Fioretto, Haudiquet et Reuzé ou les glorieux échecs de la diversification du magazine par le même trio. Moog et Bernstein propose aussi un drôle et ironique “club secret des adorateurs du sérieux”, Jake Raynal révèle quelques “mystères de la BD” et l’excellent Raoul Dutreix, dans le même registre dévoile le laboratoire secret de Fluide. Et Salch livre un “Bamboo Glacial” vannant le nouveau propriétaire.

    Après le voyage dans le futur, celui vers les origines, avec Les Pionniers, un autre numéro très spécial, doublé en “beau livre”, album cartonné de 224 pages. Ici, ce sont les premières heures – et premières années – du journal qui sont contées, coordonnées par le spécialiste maison, Gérard Viry-Babel.
    Au sommaire, des entretiens avec les “historiques” du journal, comme Solé ou Hugot (les deux derniers rescapés du début de l’aventure), Jacques Diament et les fidèles de longue date, comme Binet, Goossens ou Frémion mais aussi avec tout ceux qui passèrent un temps, plus ou moins long, dans ces pages. Et, là, c’est un vrai florilège: Gibrat, Moebius, Carali, Cabanes, Boucq, Pétillon et bien d’autres.
    Chaque interview est accompagné d’une courte bande dessinée de l’auteur, permettant de retrouver des pépites et des grands classiques. Tout aussi intéressants sont les rencontres avec les plus méconnus Catherine Bouqueniaux, un temps directrice artistique et seule femme de l’équipe ou Lacroix, concepteur des premières couv’ et coréalisateur des romans-photos avant Léandri. Et Gérard Viry-Babel raconte aussi quelques moments marquants de ces années-là.
    Une sacrée équipe, dans un moment particulier, où ils furent en effet (avec quelques autres), les pionniers d’une nouvelle forme d’humour et de bande dessinée.

    On compte sur Gérard Viry-Babel pour nous conter la suite. Jusqu’au moins en 2059.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Un regard bienveillant sur la “trilogie des malfaisants”

    La trilogie des malfaisants, Philippe Chanoinat (scénario), Maëster, Coquelet, Borot, Tesse (dessin). Editions Jungle, ...

    La der des ders pour l’Ambulance 13 aussi

    L’ambulance 13, tome 9: Pourquoi ? Patrice Ordas (scénario), Alain Mounier (dessin). Editions Grand ...

    La BD se joue des fins du monde

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Guernica formidablement bien remis en perspective par Bruno Loth

    Guernica, Bruno Loth. Editions La Boîte à bulles, 80 pages, 19 euros.  En décembre ...

    Philippe Luguy garde la Ligne

    Ligne d’auteur: Philippe Luguy. Editions OpaleBD.com, 66 pages, 20 euros. C’est donc aujourd’hui que ...

    Lucy, toujours aux sources de notre humanité

     Lucy, l’espoir,  Patrick Norbert (scénario), Tonino Liberatore (dessin et couleur), Yves Coppens (conseil scientifique et ...