Gai-Luron, parce qu’il le vaut bien !

    Les nouvelles aventures de Gai-Luron, tome 2 : Gai-Luron passe à l’attaque. Pixel Vengeur (dessin),  Frédéric Felder (scénario). Editions Fluide glacial, 48 pages, 10,95 euros.

    Ce Tome 2 des Nouvelles aventures de Gai-Luron est très contrasté. D’un côté, il y a le vrai plaisir de retrouver l’inimitable héros lancé par Marcel Gotlib il y a plus de cinquante ans dans Vaillant puis starisé dans le mythique Pif-gadget des années 70. De l’autre, il y a forcément une pointe de déception à parcourir le contenu de l’album, tant le burlesque affiché passe aujourd’hui moins bien qu’à l’époque dorée de la bande dessinée franco-belge.

    Rien à redire pourtant sur le travail de Pixel Vengeur et Frédéric Felder, tout aussi parfaitement dans l’esprit et les codes du personnage que lors du tome 1 de 2016 (Gai-Luron sent que tout lui échappe). Le dessin de Pixel Vengeur est même une copie parfaite de celui de maître Gotlib.

    Oui mais voilà, il manque ce petit quelque chose d’insondable, purement abstrait dans le concret de planches soignées et travaillées comme il se doit. A moins que ce ne soit nos yeux matures, loin de l’enfance insouciante des trente glorieuses, qui nous empêchent d’apprécier pleinement la nouvelle vie de Gai-Luron, Belle-Lurette et Jujube, ce dernier omniprésent.

    Pour autant, les fans des grandes heures ne pourront résister à s’offrir cet album, aguichés notamment par une couverture nous replongeant illico dans l’atmosphère de la série. Mais quid de la conquête de nouveaux lecteurs ? Une question dont le corollaire est une réflexion qui ne peut que traverser l’esprit de l’éditeur et des auteurs : à qui cette renaissance de Gai-Luron est-elle adressée ? Au seul “marché” des nostalgiques des années Pif ? Si oui, alors l’objectif est déjà atteint, “parce qu’il le vaut bien”. Sinon, ce sera sans doute compliqué, tant les gags scénarisés risquent de laisser pantois la nouvelle vague d’amateurs de bandes dessinées. Soit le problème récurrent des reprises de personnages sacrés en d’autres temps…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    L’Apocalypse fait tapisserie

    La bête de l’apocalypse, Lucien Rollin, Rodolphe, éditions Glénat, 48 pages, 13,90 euros. Moins ...

    Malaterre et mal au père

    Malaterre, Pierre-Henry Gomont. Editions Dargaud, 192 pages, 24 euros. Ici, tout commence par la ...

    L’uniformité, source de dangers

      Segments -Tome 1: Lexipolis, Richard Malka & Juan Gimenez. Editions Glénat, 48 pages, ...

    Les gens de l’ombre

    [media id=26 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Traquemage, toujours plus fantaisiste qu’héroïque

    Traquemage, tome 2: le chant vaseux de la sirène, Wilfrid Lupano (scénario), Relom (dessin). ...