Il y a cinquante ans, Tintin marchait sur la Lune

    Cette année, l’Humanité devrait célébrer les cinquante ans du premier pas de l’homme sur la Lune. Le 20 juillet 2019… Mais aussi en ce 25 mars, comme le rappelle dans un communiqué les éditions Casterman !

    Case extraite de l’album On a marché sur la Lune (ed.Casterman)

    C’est le 25 mars 1953, dans l’édition belge du Journal de Tintin (deux mois plus tard dans la version française) que Hergé fait dire à son personnage fétiche : « Pour la première fois sans doute dans l’histoire de l’humanité, on a marché sur la Lune ! »

    Car, oui, Tintin et ses amis, partis de la base spatiale secrète de Sbrodj (Syldavie), ont ainsi devancé la NASA de 16 ans. Mais certains “tintinophiles” ont aussi pour leur part calculé la chronologie “historique” de l’exploit de Tintin, en se basant sur les éléments épars présents dans les albums Objectif Lune et On a marché sur la Lune. Et là, le premier pas de l’homme (d’Hergé) sur la Lune a eu lieu… le 3 juin 1952. Soit donc dix-sept avant Neil Armstrong !
    Enfin, notons que le site “officiel” Tintin.com propose une présentation très détaillée de l’album.

    Couverture inédite du double album anniversaire qui paraîtra ce 22 mai.

    Quoi qu’il en soit, pour célébrer aussi l’événement, les deux albums (Objectif Lune et On a marché sur la Lune) vont reparaître aux éditions Casterman dans une édition spéciale, en un seul volume et avec une couverture inédite ce 22 mai 2019. Et ce au tarif très raisonnable de 19,90 euros. A noter qu’une édition spéciale similaire co-éditée par Casterman, Le Monde et Moulinsart était déjà parue sous cette forme, en 2009 pour le quarantième anniversaire.

    Cette réédition sera aussi l’occasion de saluer un chef d’oeuvre de la bande dessinée… à la longue gestation. C’est en effet en 1947, alors qu’il achève Le Temple du Soleil que Hergé fait appel au vulgarisateur scientifique Bernard Heuvelmans et à son ami Jacques Van Melkebeke, afin de partir vers une nouvelle aventure lunaire. Les ébauches de scénario, trop burlesques, ne satisfont pas Hergé, qui reprend alors le projet seul, après s’être plongé dans des revues scientifiques.

    Comme le détaille encore Casterman, le père de Tintin entre aussi en contact avec Alexandre Ananoff, auteur du livre de référence L’Astronautique paru en mars 1950. Le savant français valide le principe de la fusée dont Hergé a fait réaliser une maquette en trois dimensions pour qu’aucun détail ne puisse échapper à son crayon d’une case à l’autre. En partie inspirée par l’aérodynamisme des missiles nazis V2 et des sondes Viking, la fusée conçue par Tournesol adopte la propulsion atomique comme le préconisent à l’époque les chercheurs américains Sheperd et Cleaver.

    La couverture du journal de Tintin (version française) du 11 mai 1950, qui annonce le début de la nouvelle aventure de Tintin.

    Son habitacle est certes plus proche de celui d’un paquebot que de celui d’un engin spatial, mais son corps central oblong posé au sol sur trois grands pieds carénés aurait inspiré Elon Musk pour la création de son futur vaisseau martien Starship… Quant à la forme des combinaisons spatiales imaginées pour Tintin et ses amis, elle n’est pas si éloignée de celles employées aujourd’hui… Et même la présence de glace sur la Lune, longtemps considérée comme fantaisiste, a été confirmée par la NASA l’an passé.

    Du point de vue graphique et narratif, ce dyptique lunaire marque aussi un tournant. Le professeur Tournesol prend une dimension plus scientifique et d’envergure, l’aventure est plus sérieuse qu’à l’accoutumée et l’ombre de la mort plane sur tout le récit avant de s’abattre sur deux personnages.

    Enfin, de manière plus pragmatique, le niveau de précision exigé incite Hergé à rassembler autour de lui l’équipe des Studios Hergé, fondés le 6 avril 1950. Bob De Moor sera son plus fidèle collaborateur, assistant le créateur de Tintin jusqu’à sa disparition en mars 1983.

    Au final, les premières planches d’On a marché sur la Lune paraissent dans le numéro du 30 mars 1950 (édition belge, 11 mai pour l’édition française) du Journal de Tintin. L’histoire s’achèvera, après plusieurs interruptions en décembre 1953.

    Et ce n’est donc que le 20 juillet 1969, suivi par des millions de téléspectateurs dans une retransmission crachotante que Neil Armstrong peut déclarer en direct : « C’est un petit pas pour l’Homme, mais un grand pas dans l’histoire de l’Humanité ! » Et l’astronaute peut ainsi marcher dans les pas de Tintin pour entrer à son tour dans l’Histoire…

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    L’Ultime odyssée d’Ulysse

    Ulysse, les chants du retour, Jean Harambat. Editions Actes Sud, 240 pages, 26 euros. ...

    Le drame des clandestins gagne en visibilité avec Tietäväinen

    Les mains invisibles, Ville Tietäväinen. Editions Casterman, 224 pages, 27 euros. Les “migrants” ont ...

    A Whitechapel, la magie opère toujours

    Le magicien de Whitechapel, acte 2: vivre pour l’éternité, Benn. Editions Dargaud, 64 pages, ...

    Dans les coulisses de l’Assemblée nationale

    Le député, la noble assemblée, Xavier Cucuel (scénario), Al Coutelis (dessin). Editions Grand Angle ...

    CAKTUS T1, une nouveauté Glénat et Nicolas Pothier

    A voir en vidéo : [dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xj1eo7_caktus-t1-bande-annonce_creation[/dailymotion] et l’interview de l’auteur : [dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xj1ews_caktus-t1-interview_creation[/dailymotion] Commentez ou ...

    Imperator et à travers

    Imperator, tome 1 : les fascistes sont éternels, Valérie Mangin, Fafner, éditions Quadrants solaires ...