La bande dessinée est quand même au rendez-vous d’Amiens ce week-end.

    Les 25e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens ayant dû être annulés, à cause du coronavirus, le festival se transpose néanmoins ce week-end sur le web… mais aussi en ville.

    Une partie de l’équipe du festival en situation, devant le chalet Place Gambetta (photo On a marché sur la bulle)

     

    Ce vendredi aurait dû être celui du coup d’envoi des 25e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, sur la lancée des deux précédentes éditions à la Halle Freyssinet. Un virus mondial, digne d’une bonne dystopie d’anticipation aura contraint à l’annulation du festival.

    Mais, ces 6 et 7 juin, la bande dessinée sera quand même au rendez-vous, à Amiens. Ce sera même la première manifestation “post-confinement” dans la ville. Certes dans une configuration inédite… mais dont certains aspects pourraient amener une forme de diffusion à conserver.

    Une présence physique dans la ville

    La manifestation sera présente, a minima, “physiquement” en ville, avec un de ces chalets symboliques installé place Gambetta. Là, des bénévoles offriront des affiches de cet étrange festival. Celle, magnifique, d’Alexandre Clérisse, qui a confiné avec humour une bonne douzaine de héros du 9e art, et celle, plus jeunesse et pleine de tendresse, de Dav – qui illustre le cahier spécial “mag des jeunes”, avec des coloriages mais aussi des leçons pédagogiques et ludiques sur la BD. Car, l’association On a marché sur la bulle, organisatrice du festival amiénois a réalisé cette année, en quelques semaines, un magazine de 54 pages, nourri de dessins et de textes de pas mal d’auteurs qui auraient dû être présents à la manifestation.

    Un vrai magazine de 54 pages, réalisés avec des contributions inédites de la plupart des 86 auteurs de BD initialement invités cette année à Amiens. Disponible en ligne… et diffusé en ville dans sa version papier.

    Plus que le traditionnel “programme”, il s’agit là d’une vraie revue, associant des dessins sur le ressenti du confinement (avec, pour ne citer qu’elle, une belle bande dessinée allégorique de Dawid, sur la manière de contenir ce satané virus), mais aussi des évocations variées de la ville d’Amiens et de son festival de BD. Plusieurs membres de l’association y vont aussi de leur réflexion et Thierry Smolderen (le complice d’Alexandre Clérisse notamment sur Une année sans Cthulhu, l’été Diabolik ou l’Empire de l’Atome) expose sa théorie du “stéréo-réalisme”, sur le sentiment d’immersion éprouvé à la lecture de certains romans et albums de bande dessinée.

    Egalement offert ce week-end, ce magazine des “Rendez-vous 2020”, tiré à 100 000 ex sera aussi diffusé dans toutes les boîtes aux lettres des foyers amiénois la semaine prochaine. Une manière d’ancrer la présence de la bande dessinée et d’en diffuser pédagogiquement les possibilités et les richesses.

    Un festival en ligne

    La deuxième dimension du festival sera, elle, virtuelle, à travers des cours de dessins, des vidéos de création, des interview et des rencontres et table-ronde. Un “festival qui s’invite chez vous” diffusé sur les réseaux sociaux et le site de l’association On a marché sur la bulle.

    Lancement de l’opération – comme, traditionnellement, le festival en temps normal – ce vendredi à 18 heures. Avec un discours introductif du président de l’association, Thierry Cavalié, suivi par une “battle de dessins” en direct avec David Périmony, Olivier Frasier, Greg Blondin et Hardoc.

    Demain, samedi 6 juin, Valérie Mangin (prolifique auteure des Chroniques de l’antiquité galactique ou d’Alix Senator) et Denis Bajram (Universal War) fortement impliqués sur le sujet interviendront sur le statut des auteurs (à 11 heures), puis les bénévoles feront part de leurs “coups de coeur” BD dans des mises en scène parfois étonnantes (à 13 heures). L’après-midi se poursuivra avec des “cours” à la fabrique de la bande dessinée par Laurent Lefeuvre (Fox Boy, l’artbook Atelier Workshop…) ou Dav, mais aussi un dessin un live réalisé par Aude Mermilliod (15 heures) et un entretien avec Cyril Pedrosa, l’auteur de l’Âge d’or (dont le second tome, qui devait sortir en avant-première à Amiens est repoussé à novembre) et parrain des 25e Rendez-vous d’Amiens… de 2021 donc.

    Dimanche 7 juin, ce sera au tour de Catel (Le Sang des ValentinesKiki de Montparnasse…) de proposer la réalisation d’un dessin en live et d’accorder une interview (10 heures). à 14 heures, Thomas Priou et Marc Lizano, deux auteurs bien connus notamment des Editions de la Gouttière donneront des cours de dessin. Et à 16 heures, Dav fera une lecture en langue des signes de son album Sous les arbres – L’automne de Monsieur Grumpfh. Avant de nouveaux coups de coeur des bénévoles (à 18 heures).

    Et durant tout le mois de juin, la page Facebook d’On a marché sur la bulle diffusera d’autres vidéos de dessinateurs et dessinatrices, des interviews interactives et bien d’autres choses.

    le beau chalet du festival, installé place Gambetta, en centre-ville, côté face…

     

    … et du côté du côté, avec un beau dessin de Dawid.
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le BD Bus roule bien à l’automne dans l’Oise

    Cinquième opération “BD Bus en fête”, organisée par l’association amiénoise On a Marché sur ...

    Charlie déjà sacré à Angoulême

    Charlie Hebdo ne sera pas “Grand prix” d’Angoulême, mais bien honoré quand même. Un ...

    Le monde d’après d’Après le monde

     Après le monde, Timothée Leman. Editions Sarbacane, 158 pages, 24 euros. Tout a commencé ...

    Des Picards au festival de Saint-Malo

    Deuxième plus important festival de France consacré à la bande dessinée, après Angoulême,  le Quai ...