La franc-maçonnerie en dix-huit portraits-clés

     La Franc-maçonnerie dévoilée, Arnaud de La Croix (scénario), Philippe Bercovici (dessin). Editions du Lombard, 240 pages, 22,50 euros.

    Après l’essor de la bande dessinée ésotérique, va-t-on vers une vague de bande dessinée “franc-maçonne”, ou plutôt sur la fameuse “société discrète”, toujours objet de multiples fantasmes. Après le témoignage plein d’autodérision de Jérôme Denis et Alexandre Franc et le début de la vaste entreprise historique menée par Dider Convard, c’est encore un sous un autre angle que le sujet est abordé ici par l’historien belge Arnaud de La Croix et le dessinateur des Femmes en blanc Philippe Bercovici.

    Le titre promettant un “dévoilement”, tout comme la présentation de l’album, insistant sur les réseaux d’influence, les liens avec les Illuminati et quelques autres rumeurs, s’avère pour le moins exagéré. Et cette accroche sensationnaliste pourrait détourner des lecteurs d’un album qui s’avère nettement plus sérieux et intéressant.

    Aucun “secret sulfureux” révélé derrière le rideau évocateur de la couverture et pas non plus d’approche historique symbolique, comme dans l’Epopée de la franc-maçonnerie, mais une série de portraits ponctuant les différentes époques et étapes de diffusion de l’ordre.

    A travers ces dix-huit personnages-clés, l’ambition des auteurs est de “dévoiler la vérité derrière le mythe, la réalité derrière les légendes“. Et, de fait, c’est une construction humaine qui se dévoile, du maître maçon Villard de Honnecourt (un “vrai” maçon “opératif”), au Moyen-âge jusqu’au journaliste belge Tristan Boulard, et son travail documentaire actuel sur les différentes facettes de la franc-maçonnerie dans le monde.

    Entre ces deux extrêmes, on retrouvera des maçons célèbres tels Mozart, Rudyard Kipling, Benjamin Franklin, Mirabeau, ou Hugo Pratt (l’auteur d’Hugo Pratt) et l’émir Abd el-Kader. Mais aussi des personnalités moins connues mais plus intimement liés à l’évolution de la franc-maçonnerie à travers les âges, comme l’Ecossais William Schaw, évoqué ici comme le fondateur de la franc-maçonnerie, Andrew Ramsay, James Anderson (le père de la “constitution franc-maçonne”) ou Maria Deraismes, féministe et première femme franc-maçonne. Les adversaires de la franc-maçonnerie sont également évoqués, comme l’abbé Barruel, inspirateur du mythe du complot franc-maçon durant la Révolution française, l’imposteur fumiste Léo Taxil ou, encore plus tragique le nazi Heinrich Himmler.

    A travers chaque portrait, c’est aussi donc l’évolution de la franc-maçonnerie qui s’esquisse, depuis ses débuts aristocratiques anglo-saxons, son engagement dans le débat public avec les Lumières (sur ce point, Arnaud La Croix propose une intéressante vision du rôle des Illuminati de Bavière), puis différentes illustrations de cette volonté initiale de “réunir ce qui est épars“, au-delà des clivages politiques, religieux ou sociaux.

    Chaque chapitre est complété par une petite postface approfondissant le récit et un glossaire ainsi qu’une bibliographie apportent aussi des éléments de compréhensions des principaux rites et symboles maçonniques.

    Philippe Bercovici met en scène tout cela avec son style franco-belge habituel, simple et caricatural, apportant quelques petits gags et donnant une certaine légèreté à l’ensemble, sans jamais nuire à la crédibilité et au sérieux du propos.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Hip Hop family tree, l’histoire continue

    Hip Hop family tree, volume 3 : 1983-1984, Ed Piskor. Editions Papa Guédé, 112 pages, 26 euros. ...

    Lord Baltimore, un nouveau chasseur de vampires

    Lord Baltimore, tome 1: quarantaine, de Mike Mignola, Ben Stenbeck, editions Delcourt, 146 pages, ...

    Marcas sort bien de l’ombre

    Marcas, maître franc-maçon, le rituel de l’ombre, tome 1, Giacometti, Ravenne, Parma, éditions Delcourt, ...

    Un bon plan sur la Comète

    Paulette Comète, tome 2: Reine des gangsters intérimaires, de Mathieu Sapin et Christian Rossi, ...

    Irons toujours sur le pont

    Irons, tome 2: Les sables de Sinkis, Tristan Roulot (scénario), Luc Brahy (dessin). Editions ...

    Une pilule pas trop difficile à avaler

    Les cobayes, Tonino Benacquista (scénario), Nicolas Barral (dessin). Editions Dargaud, 96 pages, 17,95 euros. ...