Tranche de nuit familiale

    La maison la nuit, Joub et Nicoby (scénario et dessin). Editions de la Gouttière, 48 pages, 10,70 euros.

    Une petite maison de ville. La journée se termine pour la petite famille qui s’apprête à passer une soirée tranquille. Mais il va s’en passer des choses dans cette maison, durant la nuit. Et cela dans chaque pièce. Le chat de la famille qui dormait paisiblement sur le lit des parents s’en fait virer et va se nicher dans la chambre du petit garçon, des souris s’infiltrent par la cuisine, les parents se brossent les dents, et les oiseaux qui ont fait leur nid sur le toit vont aussi se voir bien bousculés… Car bientôt deux gentils monstres sortent du placard pour s’inviter aussi dans la vie quotidienne.

    Sur ce “pitch”, il y avait déjà matière à réaliser un petit album sans paroles, spécialité des éditions de la Gouttière. Mais les deux auteurs s’adonnent ici avant tout à un petit jeu formel, en se basant sur le découpage en cases de la bande dessinée.
    Dans le genre, Imbattable a démontré dernièrement comment on pouvait en jouer en cassant la logique séquentielle. Ici, chacune des six cases de la page représente une des pièces de la maison, vue en coupe derrière sa façade. Dans ce décor immuable de pages en pages (hormis un focus sur le brossage de dents, recentré sur la salle de bains et la dernière planche, dans le vestibule le lendemain matin), les personnages vont en viennent de manière simultanée dans les différentes “pièces”. D’abord sagement à l’intérieur des cases, puis de manière plus anarchique lorsque les deux monstres font leur apparition.
    Pensé pour aider les jeunes enfants à évacuer leurs peurs nocturnes, cet exercice de style ludique s’avère également très réjouissant pour tout public.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Juan Díaz Canales et Ruben Pellejero: “Il nous reste beaucoup à faire avec Corto Maltese”

    Rencontre avec Juan Díaz Canales et Ruben Pellejero autour du Jour de Tarowean, leur nouvel ...

    Mémoires du génocide arménien

              Varto, Gorune Aprikian (scénario), Stéphane Torossian (dessin) avec Jean-Blaise ...

    Quand “Le Débat” sacre la bande dessinée

    Le débat: le sacre de la bande dessinée, n°195 mai-août 2017, sous la direction ...

    Alice Matheson achève sa quête au milieu des morts-vivants

    Alice Matheson, tome 6: l’origine du mal, Jean-Luc Istin (scénario), Philippe Vandaële (dessin), Digikore ...

    Shelton & Felter sortent bien de la mélasse

    Shelton et Felter, tome 1: la mort noire, Jaques Lamontagne. Editions Kennes, 48 pages ...