Categories
actualité - reportage Bulles Picardes Les albums à ne pas rater

La part du ghetto s’étend

 La part du ghetto, Corbeyran (scénario), Yann Dégruel (dessin). Editions Delcourt, 136 pages, 17,95 euros.
Les vingt-cinq ans de La Haine, le film de Matthieu Kassovitz ont donné lieu, ces dernières semaines, à quelques évocations des banlieues et de leurs évolutions – déjà celle, sémantiques, de passer des “banlieues” aux “quartiers sensibles” voire aux “quartiers”.
En 2018, la journaliste Manon Quérouil-Bruneel, avec l’aide de Malek Dehoune, enfant d’Aubervilliers connaissant bien la Seine-Saint-Denis, avaient réalisé une enquête marquante sur la vie dans les cités, La Part du Ghetto (editions  Fayard). Eric Corbeyran et Yann Dégruel ont adapté le livre en bande dessinée, mais à travers le point de vue de divers habitants.
On y croise le “lampédouz” (l’immigré clandestin, assimilé à l’île de Lampedusa, pauvre parmi les pauvres, exclu parmi les exclus), le petit dealer, la “reine des putes” (qui s’assume et a réussi, exception, à “transformer un système d’exploitation en voie d’émancipation“), une jeune femme sur le point de se marier, un jeune devenant proxénète, des petits trafics, la quête du fric, et puis le glissement de “l’islam des darons” à la “BAC” (brigade anti-chétane) et aux “tablighis”, puis aux salafistes et un repli identitaire “musulman” fantasmé.
A travers ces récits courts, un graphisme simple, sobre et efficace, ces différents portaits permettent de donner un éclairage réaliste et multiple de la réalité actuelle dans les “cités”.
Mis bout à bout, ces tranches de vie montrent un dépassement de la “haine” par la constitution d’une forme de monde alternatif. Pas tant par volonté de “séparatisme”, comme s’en gargarise le gouvernement en cet automne, que comme le constat d’une évolution distincte, avec des “ghettos” bien intégrés, avec leurs propres codes, rituels et échelles de valeur.
Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
0
J'AIMEJ'AIME
0
J'ADOREJ'ADORE
0
HahaHaha
0
WOUAHWOUAH
0
SUPER !SUPER !
0
TRISTETRISTE
0
GrrrrGrrrr
Merci !

By Daniel Muraz

Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté.
Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre.

Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *